Rechercher
en ce moment

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
Dr Good c'est bon
Disponible chez les marchands de journaux depuis le mercredi 12 décembre, "Dr Good - C'est bon" est mon nouveau magazine trimestriel sur le thème de la nutrition et de la santé.

On sait tous que bien manger, c’est essentiel pour une bonne santé. Que les légumes sont évidemment plus recommandables qu'une escalope milanaise ou qu'un steak-frites. Que faire son marché reste le meilleur moyen d'avoir des produits frais. Mais quand on rentre dans le détail, ça devient moins évident.

Par exemple, que manger quand on a du cholestérol ? Quelle quantité de protéines donner à un enfant ? Quels aliments privilégier quand on traverse la ménopause et ses soubresauts hormonaux ? Ou tout simplement quand la gastro ou un bon rhume ont eu raison de nous ?
Pour répondre à toutes ces grandes et petites interrogations, un magazine dédié à la nutrition me semblait essentiel. Mais attention, pas question de perdre de vue le plaisir et la gourmandise, ou de tomber dans la restriction ou les interdictions.
Parce que comme vous, manger, j'adore ça, mais j'ai horreur qu'on m'interdise quoi que ce soit !

Plus d'informations
Dr Good - C'est bon : Trimestriel - 1er numéro à 3,95 euros

home
Nous vous en avions parlé ici en novembre. La consultation lancée par le ministère de la Santé auprès des Français sur le thème « Comment aider nos seniors » est désormais close depuis le 5 décembre.

Et les résultats sont au niveau de l'ampleur de la démarche : 414 000 participants ont posté 18 000 propositions et près de 1,7 million de votes ont été enregistrés. Parmi eux, les seniors (+ de 65 ans) n'ont pas été les seuls à donner leur avis (26% des participants) puisque les jeunes de 16 à 24 ans ont représenté 23% des participants. Une participation massive et intergénérationnelle donc, qui a distingué dans ses propositions quatre priorités :

1/ Améliorer les conditions de travail et de vie des professionnels et des proches aidants

Cette idée met en avant la revalorisation salariale, le renforcement d'effectifs, la formation, et demande un meilleur accompagnement des aidants (avantages fiscaux, aides à l'aménagement des logements, reconnaissance statutaire.)

2/ Accroître la qualité et la variété de l'offre de lieux de vie

Les Français militent pour renforcer le maintien à domicile et améliorer la qualité et l'accueil des personnes âgées en établissements (augmentation du nombre de personnels soignants, unités à taille humaine, dispositif d'écoute renforcé..).

3/ Réduire le coût de la prise en charge de la perte d'autonomie en établissements et à domicile

La dimension économique et financière est très présente dans les résultats. Trois priorités se détachent clairement : une plus forte intervention de l'Etat, une meilleure régulation des prix et des avantages fiscaux.

4/ Renforcer l'accès à santé pour les personnes âgées

Les citoyens proposent notamment une meilleure présence des professionnels directement au domicile, une adaptation du système hospitalier, des outils de contrôle et de prévention de la santé.

broncho
C'est la hantise des parents : la bronchiolite est de retour ! Partout en France ou presque puisque qu'au 6 décembre seule la Corse n'était pas encore touchée.

La bronchiolite est une maladie respiratoire fréquente chez les nourrissons et les enfants de moins de 2 ans. Chaque année, 450 000 bébés environ seraient victimes chaque année du virus respiratoire syncytial (VRS), qui touche les petites bronches (les bronchioles). Très contagieuse, l'infection provoque une obstruction des petites bronches, les bronchioles, par du mucus, ce qui provoque les difficultés respiratoires.

Comment la reconnaître ? La maladie commence par un rhume et l'enfant tousse un peu. Les écoulements nasaux deviennent importants et une toux sèche prend le dessus et devient plus fréquente. Les bronches se mettent alors à siffler, la respiration est difficile et rapide. L'enfant touché peut avoir de la fièvre et avoir du mal à dormir, à boire et à manger.

Il est conseillé de se rendre directement aux urgences si :

- L'enfant est âgé de moins de six mois

- S'il est né prématuré et qu'il a moins de trois mois

- S'il souffre d'une maladie respiratoire ou cardiaque déjà identifiée

- S'il boit moins de la moitié de ses biberons à 3 repas consécutifs ou s'il vomit systématiquement,

- S'il dort en permanence ou au contraire pleure de manière inhabituelle sans pouvoir s'endormir.

Dans les autres cas, elle est généralement considérée comme une maladie bénigne. Elle ne se traite pas et guérit spontanément en 5 à 10 jours. La toux peut persister 2 à 4 semaines.

Mais on peut néanmoins atténuer les symptômes et éviter les complications par des gestes simples.

1. Pensez d'abord à lui déboucher le nez très régulièrement et à traiter la fièvre (au paracétamol).

2. Vérifiez qu'il ne se déshydrate pas (vomissements).

3. Pour désencombrer les voies aériennes, la kiné respiratoire a ses adeptes dans le corps médical. Sachez toutefois que de nombreuses études ont démontré son inefficacité dans le traitement de la maladie. Elle soulagera, tout au plus.

4. Adoptez des mesures d'hygiène nécessaires (lavage de main, masque, etc.)

En l'absence d'amélioration, n'hésitez pas à consulter.

home
La troisième opération #MoisSansTabac, lancée en octobre 2018 a fait un... tabac, avec une progression de 54% de participants par rapport à l'édition 2017.

Le ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France, en partenariat avec l'Assurance maladie, a en effet compté plus de 241 000 inscrits. 241 691 précisément, qui ont donc accepté pendant un mois d'arrêter de fumer, ou, en tout cas de réunir les chances de le faire puisque un mois sans tabac multiplie par 5 les chances d'arrêter de fumer définitivement.

Pendant l'opération, l'application d'e-coaching conçue par l'Assurance Maladie en partenariat avec Santé publique France et avec le concours de la Société francophone de tabacologie a été téléchargée près de 86 000 fois. Et plus de 21 000 personnes ont eu recours au 39 89, la ligne téléphonique Tabac Info Service.

Reste maintenant à toutes ces bonnes volontés de poursuivre leurs efforts après l'opération. Et de compter au quotidien et toute l'année sur les services d'aide au sevrage proposés par les partenaires de la campagne.

consultation nutrition
Chez Dr Good, on aime bien vous inviter à vous exprimer ; c'est pourquoi, aujourd'hui, on aimerait vous inviter à donner votre avis au Conseil National de l'Alimentation (CNA) à propos de vos habitudes alimentaires. 

Le CNA, en partenariat avec l'Institut National de la Consommation (INC), a mis au point un questionnaire sur vos habitudes en matière de consommation de produits alimentaires et sur vos attentes quant aux informations proposées sur leurs étiquetages. Connaissez-vous les labels alimentaires ? Sont-ils de nature à vous influencer lors de l'achat de produits ? Les étiquettes ou mentions sur les œufs, la viande ou le lait vous informent-elles suffisamment ? Qu'aimeriez-vous y voir figurer à l'avenir ?

Vous avez une dizaine de minutes devant vous ? Alors pour participer c'est ici :

https://cvip.sphinxonline.net/SurveyServer/s/inc60/Consultationsurlesproduitsalimentaires/questionnaire.htm?source=9