Les actus Dr Goodnews Alimentation Mon assiette anti-cholestérol

Mon assiette anti-cholestérol

Mon assiette anti-cholestérol

Notre alimentation peut augmenter notre taux de cholestérol. Mais en adaptant son assiette, il est possible de le maintenir à un niveau raisonnable.

Adobe-Stock

Le cholestérol est un corps gras indispensable à l’organisme. Il est nécessaire à la fabrication de certaines hormones et entre dans la composition des membranes cellulaires.
C’est au-delà de 2g/l de sang que le taux de cholestérol total est considéré comme un facteur aggravant des risques cardiovasculaires.
On distingue 2 formes de cholestérol, le LDL et le HDL. C’est l’excès en LDL qui augmente les risques cardiovasculaires en provoquant une perte progressive de l’élasticité des vaisseaux sanguins ? C’est le « mauvais cholestérol ». Le HDL, lui, diminue les risques, en réduisant le taux de cholestérol. Il favorise son élimination, voilà pourquoi on l’appelle le « bon cholestérol ».
Si un taux élevé peut être dû en grande partie à des facteurs génétiques, nos modes de vie, l’alimentation en particulier, jouent un rôle majeur dans les variations.

Les aliments à surveiller

Il faut faire attention à sa consommation d’aliments riches en graisses saturées comme les viandes grasses, les charcuteries (sauf le jambon blanc maigre) et les produits laitiers très riches en graisse.
Il est également conseillé de limiter les produits industriels qui contiennent des graisses Trans, appelées également graisses hydrogénées dans la liste des ingrédients. De nombreuses études montrent qu’ils sont responsables de l’augmentation du LDL.

Les aliments à favoriser

La consommation de fibres solubles, très présentes dans les flocons d’avoine, les légumineuses, les légumes et les fruits est recommandée. Lorsqu’elles se retrouvent en contact avec l’eau présente dans le tube digestif, ces fibres se transforment en un gel visqueux qui va emprisonner le cholestérol. Elles limitent ainsi son absorption et entraînent son élimination dans les selles.

Le plein d’Oméga-3

Ils n’agissent pas directement sur le taux de cholestérol, mais sont indispensables pour entretenir le système cardiovasculaire et le maintenir en bonne santé. La consommation d’huiles qui en sont riches, comme l’huile de colza, de lin ou de noix est tout à fait indiquée .
De même que les fruits à coque comme les amandes, les noix, les noisettes (20 à 30g par jour). Avec un poisson gras comme la sardine, le hareng, le maquereau au menu une fois par semaine, vous ferez ainsi le plein d’Oméga-3

Il ne vous reste plus qu’à limiter la consommation d’alcool et à pratiquer une activité physique pour contrôler votre taux de cholestérol. Si malgré ces bonnes habitudes de vie, le taux de cholestérol reste élevé, un traitement adapté devra être prescrit par votre médecin.

I
Il