Non classé Coronavirus Vaccinations : les conseils de votre généraliste

Vaccinations : les conseils de votre généraliste

Vaccinations : les conseils de votre généraliste

Les Français.es sollicitent de plus en plus leur médecin généraliste afin d’éclaircir leurs doutes sur la vaccination et d’obtenir plus d’informations sur le vaccin. Pour le Dr Jacques Battistoni, président du syndicat de généralistes MG France, le vaccin est un outil indispensable de lutte contre cette pandémie. Des réponses manquent, cependant, toujours aux généralistes. Le Dr Jacques Battistoni répond à nos questions. 

Adobe Stock – Dalaprod

Incertitudes sur les vaccins contre Covid-19, rupture de stock pour celui contre la grippe, les Français s’interrogent sur ces campagnes de santé publique. Au point que 60 % d’entre eux n’ont pas l’intention de se faire vacciner contre le coronavirus. Et pourtant, l’épidémie reste intense et les épidémiologistes envisagent déjà la 3e vague. Pour y voir clair, les patients se tournent vers les généralistes. Médecins de proximité, ils bénéficient toujours du crédit de la population. Ce qui n »est pas le cas de tous les scientifiques.

Le Dr Jacques Battistoni, président du syndicat de généralistes MG France, explique pourquoi « on ne peut pas se passer du vaccin ».

Comment les généralistes perçoivent-ils l’arrivée des vaccins contre le Covid-19 ?

Dr Jacques Battistoni. Tous les médecins généralistes s’accordent à dire que le préalable, c’est d’avoir accès aux informations sur ce vaccin pour pouvoir les partager avec nos patients. Plusieurs questions se posent : quelle est son efficacité ? Empêche-t-il la transmission du virus ? Doit-on vacciner des personnes qui ont déjà été infectées ? Quels sont ses effets secondaires ?
Nous sommes dans l’attente de réponses ; nous collectons autant d’éléments que possible pour pouvoir informer nos patients.

Ce vaccin suscite des craintes. Comment accompagner vos patients ?

Dr Jacques Battistoni. Le rôle traditionnel du médecin généraliste est de dialoguer avec les patients autour du médicament – et le vaccin en est un. La population doit comprendre que c’est une arme nouvelle pour lutter contre l’épidémie de Covid.
On prendra le maximum de précautions, on n’agira pas sans avoir recueilli suffisamment d’informations. Il y aura forcément des effets secondaires, comme pour tout médicament. Mais en étant préparés et informés, on saura les prendre en charge. On ne peut pas se passer du vaccin dans le cadre de la lutter contre cette épidémie, qui a un tel coût humain et financier.

Quel message peut-on transmettre vis-à-vis de la vaccination contre la grippe ?

Dr Jacques Battistoni. Il y a eu des soucis, des ruptures de stock liées à une demande accrue en vaccins cette année, mais il y aura bientôt une mise à disposition avec des listes d’attente. Il n’y en aura pas pour tout le monde, mais il est capital que les personnes prioritaires se vaccinent contre la grippe. A savoir : les personnes âgées (65 ans et plus), ou atteintes d’insuffisance respiratoire, d’asthme, d’insuffisance cardiaque… Toutes les pathologies qui représentent un risque de décompensation. Ces personnes doivent absolument venir consulter pour se faire vacciner contre la grippe.