Les actus Dr Goodnews Alimentation Fruits et légumes : comment les faire entrer dans notre quotidien

Fruits et légumes : comment les faire entrer dans notre quotidien

Fruits et légumes : comment les faire entrer dans notre quotidien

Les Français sont nombreux à ne pas avoir pris l’habitude de consommer 5 fruits et légumes par jour par manque de temps ou de savoir-faire, par exemple. La nutritionniste et diététicienne Myriam Moussier, nous apporte quelques solutions pour adapter ces fruits et légumes à notre quotidien.

Pexels – Pixabay

« 5 fruits et légumes par jour ! » On nous le rappelle sans arrêt mais le compte n’y est pas. En fait, un tiers des Français seulement respectent les recommandations du Programme National Nutrition Santé, comme l’a rappelé l’interprofession des fruits et légumes (Interfel).
La France n’est pas la seule en Europe à bouder ces produits. Et durant le confinement, les ventes ont bel et bien augmenté de 5 %. Comment expliquer ce paradoxe et comment les intégrer durablement dans notre quotidien ?
Notre nutritionniste et diététicienne, Myriam Moussier, nous répond.

Pourquoi ne consomme-t-on pas assez de fruits et de légumes ?

En consultation, il y a deux motifs qui reviennent : soit un blocage qui remonte à l’enfance (des haricots verts qui ne sont jamais passés) ; soit un manque d’habitude. On me dit : « j’y pense pas », ce n’est pas une habitude de vie. La plupart du temps, cela provient de la culture familiale, de ce qu’on a mangé étant jeune. Un enfant qui ne consomme pas de fruits et légumes n’en consommera pas adulte…
Sinon, le manque de temps est aussi évoqué, car les fruits et légumes, ça se prépare. C’est notamment le cas des personnes qui ont une activité professionnelle très prenante, des emplois du temps hyper chargés.

Comment fait-on pour s’y mettre ?

Mon premier conseil : allez vous balader dans un marché, chez un primeur. Il faut se laisser séduire par les couleurs, les formes du produit, laisser monter l’envie… et prendre ce qui vous inspire, même si vous ne savez pas du tout le cuisiner. Vous trouverez une recette sur Internet. Il s’agit d’opérer un rééquilibrage alimentaire, avec un mot d’ordre : le plaisir.
Mon deuxième conseil, c’est de cuisiner les fruits et légumes. Il faut les associer (avec des féculents, du riz, des pates…), les assaisonner (avec des épices, des herbes aromatiques…), tester toutes les formes (en gratin, en tarte, rôtis…)… On doit trouver un moyen de les aimer, pour se les approprier au quotidien.
Les fruits, c’est pareil. On peut démarrer en smoothie pour stimuler le goût, puis les manger en salade, en compote…

Et le prix, c’est un frein ?

C’est parfois évoqué mais c’est souvent un faux prétexte – en particulier là où j’exerce dans le sud où l’on a accès à de bons produits locaux pour pas très chers.
Pour les personnes qui habitent à Paris, par exemple, c’est plus problématique : les bons produits sont plus chers, il y a moins de choix… Mais ceci dit, il y a toujours moyen de trouver des fruits et légumes pas chers.

Et quand on n’a pas trop le temps ?

Il s’agit d’anticiper les soirs de semaine, où on n’a ni le temps ni l’envie de cuisiner après le boulot. Le week-end, on se prend une petite heure pour éplucher et couper des légumes, puis les mettre au frais dans des récipients. Comme ça, il n’y a plus qu’à les jeter dans une poêle le soir en rentrant ! Voire, on peut même les précuire et les consommer dans les jours qui suivent.

Pourquoi ne consomme-t-on pas assez de fruits et de légumes ?