Les actus Dr Goodnews Alimentation Détartrage : un acte à ne pas manquer

Détartrage : un acte à ne pas manquer

Détartrage : un acte à ne pas manquer

Le chirurgien-dentiste, Jérémie, nous éclaire sur la fréquence à laquelle un détartrage doit avoir lieu, le processus de réalisation d’un détartrage et comment éviter d’accumuler le tartre sur nos dents.

Pexels

Acte courant, il est indispensable pour éviter l’apparition de toute maladie parodontale telle que la gingivite (inflammation des gencives) ou la parodontite  associée au déchaussement des dents.

Pourquoi est-il si important ?

A la suite des repas, la plaque dentaire se forme sur les dents. Cet enduit blanchâtre est formé de salive et de résidus alimentaires, ainsi que des bactéries qui en sont issues.
La plaque dentaire doit absolument être éliminée par le brossage des dents. Si ce n’est pas le cas, elle va se minéraliser et se transformer en tartre : dépôt dur, rugueux et blanchâtre. Sa quantité peut varier en fonction du flux de salive sécrétée.
En cas d’absence de retrait du tartre, une parodontite peut se développer. Non traitée, elle peut aboutir à la perte des dents !

A quelle fréquence doit-on le réaliser ?

Au moins 1 fois par an, voire tous les 6 mois en fonction du rythme d’accumulation du tartre dans votre bouche. Cela va dépendre de plusieurs facteurs tels que l’hygiène bucco-dentaire, la quantité ou la composition de la salive par exemple.
C’est à votre chirurgien-dentiste d’en définir la fréquence.

A partir de quel âge ?

Le tartre doit être retiré, peu importe l’âge ! Pour les plus petits, le chirurgien-dentiste pourra utiliser des petits instruments manuels afin d’éviter les sons anxiogènes du détartreur.

Les différentes formes de détartrage

Le chirurgien-dentiste peut le réaliser soit manuellement avec des curettes soit avec un instrument ultrasonore accompagné d’eau. Une anesthésie peut être réalisée pour les plus sensibles.
Un polissage en fin de séance permet de limiter l’adhésion de la future plaque aux surfaces dentaires.
En cas de parodontite, un surfaçage doit être réalisé afin d’éliminer le biofilm bactérien et les dépôts de tartre adhérents aux racines dentaires. Il sera réalisé soit manuellement soit avec des ultrasons.

Existe-t-il des contre-indications 

Il n’existe aucune contre-indication à la réalisation d’un détartrage. Au cours de la grossesse, il est recommandé de le réaliser car la variation hormonale influe sur l’inflammation des gencives et la sécrétion salivaire qui est augmentée. Certaines pathologies nécessitent cependant des dispositions particulières avec une prise d’antibiotiques, par exemple, pour les personnes immunodéprimées ou atteintes de diabète déséquilibré, ainsi qui sont porteuses de prothèses cardiaques.

Gare aux solutions maison

L’achat en ligne de détartreurs, pour réaliser son détartrage soi-même à la maison est à proscrire. Le détartrage est un acte médical devant être réalisé par un professionnel de santé ! Un mauvais détartrage pourrait notamment rayer l’émail de vos dents, vos couronnes ou facettes en céramiques, ce qui entraînerait par la suite des colorations et une accumulation plus rapide du tartre !

Le détartrage est donc indispensable au maintien d’une bonne santé bucco-dentaire !