Les actus Dr Goodnews Alimentation Bien vivre son alimentation pendant le confinement

Bien vivre son alimentation pendant le confinement

Bien vivre son alimentation pendant le confinement

Manger des repas plaisir et équilibrés est un casse-tête en cette période de confinement. Myriam Moussier, notre diététicienne-nutritionniste, nous donne des conseils pour satisfaire notre appétit sans culpabiliser, ni se frustrer.

Adobe Stock

Peur de prendre du poids ou de grignoter toute la journée, ce confinement vous inquiète ? Des conseils pour ne pas (trop) tomber dans la culpabilité.

Réfléchir avant d’agir

Votre premier réflexe sera peut-être de réduire les apports des repas ou d’en supprimer un, le petit-déjeuner. Mais attention si les apports alimentaires de la journée sont trop réduits, cela stressera le corps qui n’aura de cesse de chercher à combler le manque. L’envie de grignoter sera encore plus intense.
Alors, si vous avez l’habitude de prendre un petit-déjeuner, maintenez-le. Vous pouvez réduire les portions s’il est pris plus tard que l’heure habituelle. L’idée est de ne pas se couper l’appétit pour le déjeuner.

Des légumes cuits ou crus

Pour éviter le grignotage, optez pour des repas équilibrés. Ils devront apporter des protéines animales ou végétales ; elles seront accompagnées d’une portion de féculents (pâtes, riz, pommes de terre, légumineuses…) et de légumes cuits ou crus. Tout cela sera assaisonné ou cuisiné avec des matières grasses.
Pour le dessert, un produit laitier ou équivalent végétal et un fruit en fonction des besoins. C’est peut-être aussi le moment de (re)découvrir de nouvelles recettes à partager en famille.

Oui au goûter mais…

Si l’envie de couper l’après-midi se fait sentir, on a tout à fait le droit de goûter, ce n’est pas un problème. Dans ce cas, on jouera sur les apports du repas de midi et du soir, en conservant par exemple un de ses desserts pour le consommer au goûter.

Boire régulièrement

Au bureau, vous avez l’habitude de boire une bouteille d’eau ou de faire des pauses thé/tisane. Elles devront aussi être instaurées à la maison. Parfois, la soif peut être perçue comme de la faim.
Et lorsque vous faites vos courses, évitez le sur-stockage. Si les placards regorgent de produits sucrés (biscuits, bonbons…) il sera difficile de résister à la tentation.

Du plaisir à table

Tous ces repas devront être de vraies pauses, tout en maintenant un rythme dans les horaires de repas. Il est important de prendre du plaisir à table en prenant son temps. Ce moment de satisfaction éloignera les envies de grignoter. La période du confinement est suffisamment difficile pour ne pas, en plus, culpabiliser avec son alimentation. Ce n’est pas la raclette ou la part de gâteau consommée qui va faire grimper la balance, il faudra beaucoup plus pour cela.

Faites-vous confiance, n’ayez pas peur et écoutez vos besoins. Vous trouverez votre équilibre en vous faisant plaisir sans être dans l’excès. Et tout se passera bien.