Les actus Dr Goodnews Habitat : les Français veulent « respirer la santé » !

Habitat : les Français veulent « respirer la santé » !

Habitat : les Français veulent « respirer la santé » !

Besoin d’espace et de bien-être chez soi : ce sont les nouvelles aspirations des Français ! Alors commençons par respirer le bon air à l’intérieur.

Pexels
Une priorité à la maison

Qui n’a pas rêvé d’habiter au grand air. D’abandonner le fracas des villes pour goûter aux plaisirs de la campagne. Une étude présentée il y a quelques semaines pour la Cogedim et réalisée par OpinionWay soulignait que 8 Français sur dix affirment que le logement a un impact majeur sur leur santé. 
La pandémie mondiale, les confinements et le développement du télétravail ont accentué cet objectif d’habiter un lieu qui « respire la santé ». En effet, 72 % des personnes estiment qu’un habitat est sain si la qualité de l’air est au rendez-vous.

Des polluants chimiques de l’air

Dans 80 % des cas, on retrouve plus de 900 substances chimiques dans l’air que l’on respire. Les polluants chimiques regroupent tous les produits contenants des composés organiques volatils (COV) comme : le bois aggloméré, les peintures, les produits d’entretien, les désodorisants, les parfums et encens et la fumée de tabac. Comme pour les bougies, il ne faut pas en abuser.

Des polluants biologiques

Les polluants biologiques, eux, proviennent d’organismes vivants. Ils peuvent, par exemple, prendre la forme de virus ramenés par les occupants du logement. Ce sont également les moisissures, insectes et acariens qui se développent et prolifèrent dans les pièces humides et mal ventilées.

Les conséquences sur notre santé

Les polluants de l’air abîment notre santé. Les effets peuvent être multiples : troubles respiratoires, crises d’asthme, nausées, toux, inflammation des muqueuses, irritations et allergies. Si vous pensez en souffrir, vous pouvez consulter un allergologue ou un ORL. Ces derniers pourront vous prescrire un diagnostic de l’air, réalisé chez vous par un conseiller médical en environnement intérieur.

LES 3 CONSEILS

– La première chose à réaliser impérativement est l’aération régulière de vos pièces, surtout depuis l’arrivée du Covid-19. Aérer 5 à 10 minutes par heure permettrait de diviser par 10 la quantité de virus présent dans la pièce.

– Deuxième conseil, surveiller le taux d’humidité de votre logement, qui doit rester entre 40 et 60 % et la température ambiante entre 18 et 22°C.

– Enfin, veillez à bien choisir vos produits ménagers  pour l’entretien de votre logement, en vous référant notamment aux étiquettes des produits que vous achetez, comme l’inscription « émissions dans l’air intérieur », évalué sur une échelle allant de A+ jusqu’à C.