Les actus Dr Goodnews Bien choisir son mobilier 
pour préserver sa santé

Bien choisir son mobilier 
pour préserver sa santé

Bien choisir son mobilier 
pour préserver sa santé

Bois, métal, plastique, la matière et les composants de nos meubles ne sont pas anodins. Certains peuvent être nocifs pour notre santé.

Pexels
Plus de 30 substances dangereuses

Armoire, lit, table, chaises, canapés : savez-vous de quels matériaux sont composés vos meubles ? Au-delà de leur matière et de leur fabrication, de nombreux meubles sont traités, revêtus et teintés. Les peintures, les colles, les cires et les vernis qui sont souvent ajoutés, peuvent être nocifs pour notre santé.
En 2015, l’ANSES (1) recensait plus de 600 substances composant notre mobilier. Parmi elles, 31 ont été considérées comme potentiellement dangereuses. En effet, ces substances volatiles ou semi-volatiles, polluent notre air intérieur.
Les plus toxiques sont : le formaldéhyde (mobilier en bois), les phtalates (plastiques, revêtements de sol, peintures, vernis), le benzène (résines, colorants), l’éthanol, l’acétone et les solvants.
Ces substances peuvent être cancérogènes, irritantes, allergisantes. Et impacter notre capacité respiratoire et oculaire.

(1) Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Un étiquetage obligatoire

Le rapport de l’ANSES a proposé l’imposition d’un étiquetage sur tous les produits d’ameublement. Depuis janvier 2020, les meubles neufs et les fabricants qui produisent au minimum 10 meubles identiques doivent respecter cette règlementation. De plus, l’étiquette n’indique seulement que le niveau d’émission de formaldéhyde dans l’air intérieur, mesuré sur une échelle de A+ à C.

S’informer pour choisir

Les informations sur les étiquettes sont parfois succinctes. Il faut s’intéresser à la composition des produits et aux composants employés pour la finition. 
Nous sommes parfois tentés par les promos et les produits à faibles coûts mais cela peut cacher une composition douteuse. 
Les meubles avec le moins de transformations sont à privilégier. Pour votre mobilier en plastique, il vaut mieux s’équiper de meubles composés de matières déjà recyclées. 
Pour vos tapis, laine ou coton, il est nécessaire de laisser 2 à 3 semaines votre tapis s’aérer en dehors de chez vous, afin d’éviter que trop de Les composés organiques volatils (COV) soient rejetés. 
Enfin, les labels et certifications éco-responsables sont une assurance pour avoir un mobilier moins transformé (ex : label FSC ou NF Environnement).

Chez un artisan

Si vous souhaitez vous offrir un meuble chez un artisan, n’hésitez pas à lui demander les conditions de fabrication. Par exemple, acheter un meuble en bois massif semble être la meilleure alternative pour votre santé mais encore faut-il s’assurer qu’il ait été traité avec des produits à faible risque. Les huiles et les cires sont à favoriser contrairement aux vernis qui contiennent souvent des plastifiants.

A retenir 
  • Privilégier les meubles en bois massif, en particulier pour les chambres d’enfants. 
  • Si vous voulez retaper un meuble, faites attention au choix de vos peintres et de de vos huiles. Pour l’entretien de votre mobilier, les résines naturelles comme huile de lin et la cire d’abeille peuvent être utilisées. 
  • L’aération de vos pièces est importante si certains de vos meubles ne sont pas de grande qualité.