Les actus Dr Goodnews Femmes au coeur fragile

Femmes au coeur fragile

Femmes au coeur fragile

En France, 200 femmes meurent chaque jour de maladies cardiovasculaires

Pexels

C’est un bus un peu spécial qui va démarrer le 9 mars au lendemain de la journée internationale des droits des femmes pour sillonner la France. Au programme, 12 étapes pour sauver la vie de milliers de patientes. L’opération Agir pour le cœur des femmes a pour but de sensibiliser l’opinion aux maladies cardiovasculaires. En France, 200 femmes en meurent chaque jour ; c’est même la première cause de décès dans cette catégorie de la population.

Si le Pr Claire Mounier-Véhier, cardiologue à Lille, s’est particulièrement attachée à ce combat, c’est que ces maladies ont longtemps été sous-estimées par les femmes elles-mêmes mais également par le corps médical. Ce sous-diagnostic conjugué à des modes de vie de plus en plus à risque (alcool, tabac, sédentarité) ont conduit à cette situation délétère. 30 % des infarctus chez les moins de 55 ans se produisent dans la population féminine.

Au-delà d’un constat alarmant, la mission de ce bus du cœur sera de proposer des solutions. Car dans huit cas sur dix, ces accidents sont évitables en optant pour une hygiène de vie plus saine et en contrôlant sa tension régulièrement. Un repérage précoce de la maladie permet, en effet, de limiter sa portée ou même son caractère irréversible.

Les contraintes liées à la crise sanitaire, comme le confinement, ont particulièrement affecté les femmes, qu’il s’agisse de leur santé physique ou mentale. Il est essentiel de rappeler que la prévention positive est l’arme la plus efficace contre la fatalité.
Philippe Berrebi