Les actus Dr Goodnews Santé Arrêtons de mégoter avec la cigarette électronique  

Arrêtons de mégoter avec la cigarette électronique  

Arrêtons de mégoter avec la cigarette électronique  

Parmi les 3 millions de vapoteurs, vous êtes très nombreux sur les réseaux sociaux à vous demander si vous ne devez pas jeter votre cigarette électronique. Et c’est normal.

Les maladies pulmonaires et les décès aux Etats-Unis ont suscité un vent de panique dans le monde entier. Certains d’entre vous ont appliqué le principe de précaution : ceux qui comptaient arrêter de fumer avec la cigarette électronique ont repoussé leur projet et ceux qui l’utilisent l’ont abandonnée. Les fabricants de tabac se frottent les mains. Mais ce sont les seuls gagnants de cette histoire.

Je préfère ne pas prendre de risque ! En attendant d’en savoir plus,  j’ai arrêté la
e-cigarette.

Selon l’enquête en cours, les 1 600 cas de maladies pulmonaires et les 34 décès enregistrés aux Etats-Unis sont liés à un mésusage de la e-cigarette avec des produits à base d’huile de THC. En France, aucun cas n’a été signalé. Les produits en cause sont disponibles sur Internet, mais a priori pas dans les boutiques. Donc, vous n’avez aucune raison d’arrêter de vapoter en utilisant des e-liquides qui disposent de la norme CE.

Au début, on disait du tabac que c’était bon pour la santé… Ne retombons pas dans le piège.

C’est vrai que l’on manque de recul sur ce produit récent. Mais là, le message des médecins et des autorités sanitaires est très clair : le vapotage est moins nocif que le tabac mais si vous ne fumez pas, aucune raison de vapoter. Quelques études pointent des dangers : présence de métaux lourds, fumée irritante. Mais, à ce jour, aucun risque de cancer n’a été rapporté, ce qui n’est pas le cas avec le tabac.

La e-cigarette permet-elle vraiment d’arrêter de fumer ?

Anciens fumeurs, vous êtes des milliers à l’affirmer sur les réseaux sociaux. Oui, la e-cigarette est un outil de sevrage intéressant. D’ailleurs, selon les derniers chiffres en France, 700 000 personnes ont arrêté le tabac en s’aidant de la vapoteuse depuis l’arrivée de cet outil sur le marché.

Pourquoi les politiques sont-ils si hésitants ?

C’est délicat, ils sont pris entre deux feux. Difficile pour eux de faire la promotion de la e-cigarette, car, encore une fois, mieux vaut ne pas vapoter si l’on ne fume pas. Mais ne rien faire équivaut à se priver d’un outil efficace de sevrage tabagique et à relancer l’industrie du tabac. On le voit avec la vague de décès américains : en France, les ventes de e-cigarettes auraient chuté de 20 à 30 % en octobre.