Les actus Dr Goodnews Peau sèche : résister aux assauts de l’hiver

Peau sèche : résister aux assauts de l’hiver

Peau sèche : résister aux assauts de l’hiver

L’ hiver, les personnes ayant tendance à avoir la peau sèche souffrent encore plus d’inconfort lié au dessèchement de leur peau. C’est une xérose cutanée.Voici plusieurs solutions pour apaiser votre peau sèche.
Par la dermatologue DermatoDrey.

Adobe Stock – Angelina
Les causes de la la xérose

Le point de départ est souvent génétique : terrain atopique, ichtyose… sont responsables d’une diminution de la quantité et/ou de la qualité du sébum ainsi que des anomalies d’adhésion des cellules de l’épiderme, conduisant à un aspect squameux, rugueux au toucher.
En hiver, la baisse des températures rend naturellement le sébum plus compact, il se répartit moins bien sur l’épiderme (comme le beurre au frigo est plus difficile à tartiner !).Les agressions extérieures comme le savon décapent encore plus ce film lipidique fragile.
Les produits de toilette que nous utilisons sont les premiers pourvoyeurs de sècheresse cutanée. Enfin, sous l’influence hormonale, la peau peut être plus sèche à certaines périodes de la vie comme chez le nourrisson, la femme ménopausée, ou les personnes âgées.

Comment lutter contre la peau sèche ?

Le premier point à améliorer est au niveau de la toilette : privilégiez un produit nettoyant très doux, de type savon surgras, ou une huile nettoyante « sans savon », exprès pour les peaux sèches ou à tendance atopique.
Chez les enfants, la douche peut être prise 1 soir sur 2, en alternant avec une toilette intime au gant. Il vaut mieux éviter les longs bains moussants très chauds.Après la toilette, appliquez un baume émollient sur toutes les zones sèches du corps et/ou du visage.
Vous trouverez en pharmacie ou parapharmacie des gammes adaptées pour les peaux atopiques, à base d’eau thermale, d’avoine ou combinant plusieurs huiles et beurres végétaux, par exemple.
En cas de peau très squameuse, formant des « écailles de crocodile » sur les jambes, une formule à 10 % d’urée permettra de retrouver progressivement une peau plus souple et plus lisse.

Le rôle de l’alimentation

Avec une alimentation équilibrée, aucun complément alimentaire n’est nécessaire contre la xérose cutanée. Pour fabriquer du sébum et un épiderme de bonne qualité, le corps a besoin d’acides gras essentiels, de protéines en particulier des acides aminés soufrés, ainsi que des vitamines (A, groupe B et C).
Tous ces éléments sont présents dans l’alimentation quotidienne en variant les fruits et légumes de saison ainsi que les sources de protéines et de lipides. Dans de rares cas, une pathologie sous-jacente peut être révélée par une xérose cutanée récente : carence en fer, problème de thyroïde… Dans le doute, parlez-en à votre médecin traitant ou votre dermatologue qui vous examinera et prescrira un bilan sanguin si besoin.