Les actus Dr Goodnews Obèses : le poids de la stigmatisation

Obèses : le poids de la stigmatisation

Obèses : le poids de la stigmatisation

C’est l’un des grands symptômes de l’obésité : la stigmatisation des personnes touchées. Un adulte sur cinq est concerné par la grossophobie.

Crédit photo : Adobe stock

Selon un sondage, plus de 3 Français sur 4 pensent que l’obésité est due à l’alimentation et à la sédentarité. Que finalement, en mangeant moins et en bougeant plus, (sous-entendu : avec un peu de volonté…), les personnes obèses pourraient maigrir. Et ces moqueries commencent dans les cours de récréation.

C’est faire fi des causes de la maladie. Elle est liée au mode de vie mais pas seulement. Les personnes obèses ont un microbiote (flore intestinale) déséquilibré. A ces causes physiologiques s’ajoute un facteur génétique : 70 % de notre prise de poids est une affaire de gènes.

Cette maladie chronique du métabolisme engendre 18 autres pathologies : diabète, l’hypertension artérielle, troubles cardiovasculaires… Lorsqu’elle est sévère, l’obésité peut faire perdre jusqu’à dix ans d’espérance de vie.Alors, la réduire à sa problématique comportementale, c’est forcément à côté de la plaque !
En France, pourtant, l’obésité n’est pas officiellement reconnue comme une maladie. Elle est prise en charge, mais ne figure toujours pas au tableau des pathologies. Les associations ont fait de la reconnaissance de l’obésité en tant que maladie, un cheval de bataille.

Pour Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO (Conseil National des Associations d’Obèses), cela aurait plusieurs bénéfices :

Mieux former les médecins
La grossophobie chez les médecins, c’est une réalité. Des études montrent que les professionnels de santé ont tendance à considérer leurs patients obèses comme moins disciplinés, plus rétifs… « Cette méconnaissance, explique Anne-Sophie Joly, est une entrave à la prise en charge des patients ».

Informer la population
« Mais notre société considère les gens gros comme des décérébrés, qui manquent de volonté, issus des couches populaires… Il y a une image complètement biaisée de ces patients. »

Lutter contre la discrimination professionnelle.
Selon une enquête Ifop, l’obésité serait la deuxième cause de discrimination à l’embauche. « Si vous êtes une femme obèse de plus de 40 ans, vous n’avez aucune chance de trouver un emploi… »

La société moderne crée des obèses mais ne les supporte pas », affirmait déjà dans les années 70 un grand spécialiste de la nutrition, le Pr Jean Trémolières.