Les actus Dr Goodnews Ménopause : les quatre idées reçues

Ménopause : les quatre idées reçues

Ménopause : les quatre idées reçues

Bien que le sujet soit de plus en plus abordé, la ménopause, cette grande étape de la vie de la femme, souffre encore de beaucoup d’idées reçues. Je vous propose d’en aborder quelques-unes ensemble.

Par Charline Sage-femme

AdobeStock

La ménopause arrive du jour au lendemain

FAUX. Si une femme ne prend pas de contraception hormonale, et donc qu’elle a un cycle naturel, ce dernier commence à varier quelques années avant la ménopause. Cette période d’en moyenne 4 ans avant l’arrêt définitif des règles s’appelle la pré-ménopause. Les cycles deviennent irréguliers, les règles sont moins abondantes. C’est le signal que la réserve ovarienne touche à sa fin.

Plus besoin de faire l’examen gynécologique

FAUX. L’examen gynécologique annuel reste important même si vous êtes ménopausée. Pour rappel, la surveillance par frottis est recommandée jusqu’à 65 ans. Les mammographies sont proposées par l’Assurance maladie tous les 2 ans jusqu’à 74 ans.
Il est important de faire réaliser une palpation mammaire entre ces deux rendez-vous par votre professionnel de santé (sage-femme, gynécologue, généraliste). 
Enfin, ce rendez-vous n’est pas qu’un examen physique. C’est également un moment privilégié pour poser des questions sur la ménopause et son évolution, l’intimité et la sexualité, par exemple.

On a forcément moins envie de faire l’amour

FAUX. Il n’y a pas de règle – sans mauvais jeu de mot- lorsqu’on parle de sexualité. Il est vrai que la chute hormonale peut impacter la libido et la diminuer. Mais à l’inverse, pour certaines femmes, le fait de savoir qu’il n’y a plus de risque de grossesse peut permettre une vraie libération sexuelle. 
En fait, la sexualité évolue avec l’âge, au fur et à mesure des années et des expériences. ll n’y a pas de fatalité et il est parfois plus simple de suivre ses envies et d’écouter ses désirs. A chacune de créer, de réinventer si nécessaire, la sexualité qui lui fait plaisir.

La ménopause peut favoriser une prise de poids.

VRAI. Le poids augmente après 50 ans dans environ 50 % des cas. Avec l’âge, notre métabolisme de base diminue et ce processus commence avant la ménopause.
Ce qui est plus souvent remarqué avec la ménopause, c’est la distribution des graisses qui changent sur le corps, avec notamment une augmentation de la graisse abdominale. Alors oui la ménopause peut favoriser la prise de poids, mais ce n’est pas inévitable.