Les actus Dr Goodnews Brèves Grippe – Tabac – Viagra – Seringues

Grippe – Tabac – Viagra – Seringues

Grippe – Tabac – Viagra – Seringues

Grippe : plus de Français protégés
Les Français sont de plus en nombreux à se faire vacciner contre la grippe. Entre octobre et décembre, 10,6 millions doses ont été distribuées – soit 600 000 de plus qu’en 2018 à la même période. A l’origine de cet élan : la possibilité de se faire vacciner en pharmacie, ouverte depuis mars 2019. Environ 8 officines sur 10 proposent ce service. Il est d’ailleurs toujours temps de se faire vacciner : le pic n’est pas atteint, selon Santé Publique France qui a classé toutes les régions en « phase épidémique ».

16 %
C’est le pourcentage de personnes qui sont encore exposées à la fumée de cigarette sur leur lieu de travail, à l’intérieur des locaux – et ce, malgré la réglementation qui l’interdit. Avec de fortes inégalités : les ouvriers sont 4 fois plus exposés que les cadres. A domicile, en revanche, le tabagisme passif est en baisse : 27 % en 2014 contre 17 % en 2018 . Une campagne digitale pour promouvoir les dispositifs proposés par Tabac info service pour en finir avec la cigarette vient de démarrer avec des bannières et des Facebook Live.

Voir tout bleu avec du Viagra
Des médecins mettent en garde contre la petite pilule bleue dans une étude de cas : des patients ont développé des troubles de la vision après avoir pris du Viagra, à dose la plus forte (100 mg). Hypersensibilité à la lumière, vue floue, teintée de bleu… les symptômes, plus ou moins sévères, ont disparu au bout de trois semaines, mais les professionnels insistent : certaines personnes sont plus sensibles au sildénafil. D’où la nécessité de consulter avant de prendre ce médicament, et de commencer toujours par les plus faibles doses.

Fini les piqûres qui font mal !
Des chercheurs ont mis au point, grâce à l’impression 4D, des minuscules aiguilles dotées de micro-crochets, inspirées du dard des insectes. Lorsqu’ils sont insérés dans la peau, ces crochets se rétractent ; cela atténue la sensation de douleur et permet une meilleure adhésion de l’aiguille au tissu – et donc, une meilleure délivrance du produit. Les chercheurs espèrent qu’à terme, ces aiguilles indolores remplaceront les habituelles aiguilles hypodermiques, qui font si peur !