Les actus Dr Goodnews Brèves Bisphénol – Coronavirus – Produits ménagers – Petit-déjeuner

Bisphénol – Coronavirus – Produits ménagers – Petit-déjeuner

Bisphénol – Coronavirus – Produits ménagers – Petit-déjeuner

Le bisphénol toujours présent

Le bisphénol S (BPS) a remplacé le bisphénol A, un perturbateur endocrinien banni des contenants alimentaires et de certains produits en 2015 en France. Mais il ne semble pas mieux que son cousin… Une étude montre que le BPS affecte le cerveau des organismes exposés à ce produit chimique. Les travaux effectués en laboratoire révèlent que, comme le BPA, il traverse la barrière placentaire et peut perturber le développement fœtal. Conclusion : la mention « sans bisphénol A » ne garantit pas l’innocuité du produit.

Stade 2
La France vient de rentrer dans une nouvelle phase de l’épidémie de coronavirus. Face aux épidémies, il existe 3 paliers, mis en place en 2009 lors de la pandémie de grippe H1N1. Le premier se déclenche quand le virus est détecté dans le pays. Le deuxième vise à limiter sa propagation sur le territoire. Il peut par exemple induire des fermetures d’écoles, des déplacements restreints ou la suspension de transports en commun. Le stade 3 est déclenché quand le virus circule largement dans le pays ; des décisions plus lourdes peuvent alors être prises

Des produits ménagers à couper le souffle

Le lien entre les produits d’entretien et l’apparition des troubles asthmatiques est de nouveau établi. Menée sur 2000 enfants, l’étude montre que les bébés exposés aux nettoyants multisurface, aux détergents et aux lessives ont plus de risque de souffrir d’asthme à partir de l’âge de 3 ans. Parce qu’ils sont en contact fréquent avec les surfaces nettoyées, notamment le sol, les enfants sont vulnérables aux substances contenues dans ces produits. Les chercheurs recommandent des produits qui n’émettent pas de composés organiques volatils (benzène, xylènes, toluène, limonène, linalol…).

Le p’tit dej’ sans modération

Le petit déjeuner est décidément le repas le plus important de la journée. Selon une étude, prendre un repas copieux le matin aide à perdre du poids. En mangeant beaucoup le matin et peu le soir, on brûle deux fois plus de calories pendant la journée qu’en faisant l’inverse. Par ailleurs, on est moins tenté par les aliments sucrés tout au long de la journée – et donc, moins sujets aux fringales. D’autres études se sont penchées sur le petit déjeuner idéal : des œufs, des céréales, des fruits, du pain… tout pour le festin matinal !