Les actus Dr Goodnews Bien-être Stress : comment en faire votre allié ?

Stress : comment en faire votre allié ?

Stress : comment en faire votre allié ?

Et si le stress pouvait être votre allié ? Aujourd’hui l’équipe Dr.Good! vous aide à distinguer le bon stress du mauvais stress et met en exergue les bienfaits d’un stress contrôlé. Des conseils qui vous seront indispensables en cette période de rentrée !

Pexels

Retour au boulot,  rentrée des classes, factures, bonnes résolutions… Ces incontournables forment un cocktail détonant pour faire grimper les coups de chaud. Pas de panique, bien apprivoisé, le stress va vous aider à franchir ces épreuves de la rentrée.

Si je vous dis que le stress se nomme aussi « syndrome général d’adaptation », je sens que vous commencez à vous détendre. En fait, le stress est une réaction normale, et même salutaire, de votre organisme à une menace, une agression, une contrariété, ou encore un enjeu ponctuel tel qu’une prise de parole en public.

Un système d’alarme

Concrètement, un système d’alarme déclenche des réactions physiologiques qui vont vous permettre de sonner la mobilisation générale et de faire face à la situation.
Deux hormones jouent un rôle central dans ce processus : l’adrénaline et le cortisol. La première à entrer en scène, l’adrénaline, dite « hormone guerrière », vous donne l’énergie pour réagir : augmentation de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle, libération de plus d’oxygène, de sang et de sucre dans les muscles…
La seconde, le cortisol, dite « hormone espionne », intervient ensuite en transformant les graisses en sucre et en l’envoyant à l’endroit nécessaire dans votre corps.
Par exemple, dans les muscles des jambes pour prendre celles-ci à son cou et échapper au danger. Sous l’effet du stress, le cerveau peut lui aussi être dopé puisqu’il favorise la mémorisation et la concentration.

En excès, les effets s’inversent

Nous sommes donc armés pour faire face à des situations d’urgence. Mais, attention à ne pas abuser des poussées d’adrénaline.
En excès, les effets du stress s’inversent. Si la situation est très intense ou a tendance à se prolonger, notre organisme ne sera plus capable de résister. Du bon stress, nous passons au mauvais stress. Ou plutôt d’un stress aigu à un stress chronique.
Ce dernier peut alors favoriser une longue liste de maladies, allant de simples troubles du sommeil jusqu’à des maladies cardio-vasculaires en passant par des pertes de mémoire ou encore des infections à cause d’une baisse de l’immunité. Tout est donc question de dosage. Un peu d’imprévu et donc de stress dope nos capacités, comme l’explique dans notre podcast, le Dr Aurélia Schneider, psychiatre et auteur d’un guide illustré sur la charge mentale.