Les actus Dr Goodnews Bien-être Le monde ne tourne plus rond

Le monde ne tourne plus rond

Le monde ne tourne plus rond

Près d’un milliard de personnes souffre de troubles psychiques, alerte l’OMS dans un rapport publié il y a quelques jours.

Pexels

En moyenne, un habitant de la planète sur huit est touché ; un sur cinq dans les zones de conflit. Ce sont en majorité des femmes (52 %). Les troubles anxieux (31 %) et dépressifs (29 %) sont les plus courants. 
Les personnes subissent la double peine : une maladie qui affecte leur quotidien et celui de l’entourage et une espérance de vie réduite de 10 à 20 ans. Chez les jeunes, les suicides liés à ces pathologies « représentent l’une des premières causes de décès », rappelle l’organisation onusienne.

La pandémie de Covid-19 n’a fait qu’aggraver la situation. Stress, restrictions sanitaires, perte d’emploi insécurité financière, ces facteurs ont fait grimper de 25 % les troubles anxieux durant la première année. Et bien souvent règne la loi du silence. Seules 29 % des personnes atteintes de psychose sont traitées avec des écarts allant de 70 % dans les pays riches à 12 % dans les pays à faibles revenus. 
« La plupart des sociétés et des systèmes sanitaires et sociaux négligent la santé mentale et n’offrent pas les soins et l’accompagnement nécessaires », dénoncent les auteurs du rapport. La moyenne des budgets consacrés à ce secteur ne dépasse pas 2 %.

L’OMS propose un plan d’envergure pour réduire «l’immense déficit de soins». Des actions de prévention en milieu scolaire et sur les lieux de travail, la lutte contre la stigmatisation des troubles mentaux, l’augmentation des budgets et des effectifs de spécialistes, des soins de proximité, la santé mentale, devrait, selon l’OMS, être incluse dans «des programmes de couverture sanitaire universelle.»