Les actus Dr Goodnews Bien-être Humidité du logement : comment se mettre à l’abri ?

Humidité du logement : comment se mettre à l’abri ?

Humidité du logement : comment se mettre à l’abri ?

Environ 20 % des logements présentent des signes d’humidité. Des solutions existent pour résoudre ce problème sanitaire.

Pexels
Comment se forme l’humidité ?

L’humidité dans un logement est principalement liée aux infiltrations d’eau à travers les murs et les toitures et aux remontées d’eau des sols. Les activités domestiques telles que le nettoyage et le séchage de son linge ou le fait de prendre sa douche, peuvent également participer à son développement. 

Les effets sur notre santé

L’humidité se manifeste par l’apparition de moisissures et de champignons aux angles des murs. Les murs sont froids et des acariens et des blattes peuvent se développer. L’humidité agit sur notre santé, avec comme risques : les maux de tête, la fatigue, la toux, la gorge et la peau irritées. En fonction de sa sensibilité, certaines maladies peuvent se déclencher, comme l’asthme, la bronchite, la conjonctivite, la rhinite et certaines allergies.

Contrôler le degré d’humidité

Le taux d’humidité d’un logement salubre est compris entre 40 et 60 % et la température ambiante entre 18 et 22°C. Un testeur, appelé hygromètre, peut vous aider à mesurer le taux d’humidité d’une pièce ou d’un mur. 
Par ailleurs, l’aération et la ventilation de vos pièces seront les meilleures alliées contre l’humidité. Ouvrez vos fenêtres régulièrement et utilisez une ventilation statique ou mécanique contrôlée (VMC). La VMC est à mettre au débit maximum lorsque l’on cuisine ou si on se douche, par exemple. Il est conseillé de ne pas l’éteindre et de réaliser un entretien régulier (environ tous les 3 ans). 
Si l’humidité persiste, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel afin de faire traiter vos murs.