Les actus Dr Goodnews Activité physique Marcher tous les jours pour préserver sa santé

Marcher tous les jours pour préserver sa santé

Marcher tous les jours pour préserver sa santé

De nombreux Français ne sont pas actifs physiquement. Pourtant, l’impact de la sédentarité sur la santé peut être problématique. Le Pr François Carré, cardiologue du sport et cofondateur de l’Observatoire de la sédentarité, partage les raisons pour lesquelles les Français ne bougent pas et quelles sont les solutions pour y remédier. 

Pexels – Ketut Subiyanto

L’activité physique : tout le monde sait qu’il faut en faire pour rester en forme. On nous le serine à longueur de journée –  dans cette newsletter, nous avons eu l’occasion de le dire et de le répéter ! 

Mais alors, pourquoi le passage à l’acte est-il si compliqué ? 4 Français sur dix sont sédentaires.  Or, l’inactivité physique est la première cause de mortalité évitable, devant le tabagisme. Santé Publique France consacre sa dernière revue aux freins à cette pratique. En parallèle, le collectif Pour une France en forme, qui réunit une vingtaine de personnalités issues du monde médical et sportif, milite pour le maintien de l’activité physique et du sport en pleine pandémie. Comment combiner cette exigence avec nos réticences à l’effort ?

Le Pr François Carré, cardiologue du sport et cofondateur de l’Observatoire de la sédentarité, décortique la question.

Quel est le frein principal à la pratique de l’activité physique ?

Le Pr François Carré. En consultation, le frein le plus fréquemment exprimé est le manque de temps. Mais ce qui apparaît de manière sous-jacente, c’est que la population n’a pas pris conscience de l’importance de l’activité physique, ou plutôt, du risque de ne pas en faire. Dire : « bouger, c’est bon pour la santé », c’est une chose. Mais on devrait plutôt dire : « ne pas bouger, c’est dangereux ».
Le discours autour de l’inactivité physique n’a pas été intériorisé, on ne se l’est pas approprié. C’est un peu comme le tabac il y a 60 ans : personne ne croyait que c’était fondamentalement mauvais. Il faudra encore des années pour convaincre les gens que la sédentarité, c’est mortel.
La question du temps est un faux problème : les Français passent en moyenne 5 heures par jour devant leur écran… En fait, leur santé n’est pas prioritaire. C’est surtout ça, le problème.

Pourquoi les Français ont-ils autant de mal à intégrer ce message ?

Le Pr François Carré. Parce que quand on est en pleine forme, on ne voit pas le souci. On ne pense pas à plus tard.
Prenons une population de 40 ans en bonne santé : c’est dans 20 ans que les méfaits de l’inactivité physique s’exprimeront ! Mais on ne se projette pas, on a une vision à court-terme de notre santé – comme de plein d’autres choses.
Or, celui qui pense ne pas avoir 30 minutes par jour pour prendre soin de lui, doit savoir que quand il aura une maladie chronique, c’est beaucoup plus de temps qu’il devra consacrer à sa santé chaque jour !
L’Homme est génétiquement programmé pour bouger. On prend beaucoup de risque quand on ne bouge pas.

Comment passer de la théorie à la pratique ?

Le Pr François Carré. Les changements de comportements ne se prescrivent pas, c’est l’individu qui doit décider de changer. Mais la force de l’habitude, c’est compliqué : souvent, on est sédentaire depuis longtemps… C’est pour ça qu’il faut mettre le paquet sur les enfants : un enfant qui ne bouge pas sera un adulte sédentaire. Sinon, pour intérioriser ce message, mon conseil c’est : allez marcher 5 minutes tous les jours. Les bénéfices apparaissent de manière immédiate, comme le fumeur qui arrête le tabac et récupère le goût et l’odorat en quelques jours ; on se sent mieux, plus en forme. Il faut prendre du plaisir à bouger pour que ça devienne une habitude. Ensuite, on passe à 10 minutes, puis 15… Il faut aussi garder en tête qu’on parle d’activité physique, et pas de sport. Tout ce qui fait bouger fait l’affaire (marche, jardinage, ménage…) !

Vous pouvez aussi vous tourner vers les fédérations qui proposent le « sport santé » : foot en marchant, volley avec balle molle… L’idée : bouger de manière indolore !