Les actus Dr Goodnews Bien-être Vitamines : faut-il faire une cure d’hiver ?

Vitamines : faut-il faire une cure d’hiver ?

Vitamines : faut-il faire une cure d’hiver ?

Au-delà des croyances et des messages publicitaires, la cure de vitamines est-elle adaptée à tous, ou bien comporte-t-elle des risques, pour notre santé ou notre portefeuille ? Le Dr Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste, nous aide à y voir clair.

Adobe Stock – Paolese

« L’hiver arrive, je vais me faire une petite cure de vitamines ! » C’est une phrase que l’on entend souvent par les temps qui courent. Pour lutter contre la fatigue, les virus et autres maux de l’hiver, nombreux sont ceux qui se tournent vers les suppléments vitaminiques. Histoire de « booster » leur système immunitaire. Mais, est-ce bien nécessaire ? Au-delà des croyances et des messages publicitaires, la cure de vitamines est-elle adaptée à tous, ou bien comporte-t-elle des risques, pour notre santé ou notre portefeuille ? Le Dr Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste, nous aide à y voir clair.

Est-il opportun de démarrer une cure de vitamines à l’approche de l’hiver ?

Dr Arnaud Cocaul. Cela dépend. Notre population est en autosuffisance alimentaire ; elle n’est a priori pas carencée. Or, il n’y a pas lieu de prendre des vitamines que si l’on a une carence avérée. C’est le cas après une chirurgie par exemple, ou parmi certaines populations spécifiques.
Parmi elles, les étudiants précarisés par la pandémie de Covid et dont l’hygiène alimentaire a pu être perturbée ; les migrants ; les femmes enceintes…. Mais les vitamines ne sont pas remboursées ; c’est donc un choix économique non négligeable.

Mais si on se sent fatigué, si on s’est mal alimenté ces derniers mois, la cure est-elle conseillée ?

Dr Arnaud Cocaul. La seule cure que je conseille systématiquement à l’approche de l’hiver, notamment au moment du changement d’horaire, c’est la vitamine D car on ne la trouve pas dans l’alimentation. On la synthétise grâce au soleil, et de fait, de nombreuses personnes sont carencées. Donc oui, il est opportun de prendre une ampoule avant l’hiver. Concernant les autres vitamines (A, E, K), on peut éventuellement faire une cure mais sur une période limitée d’un mois, et de manière très ponctuelle.

Quels sont les risques liés aux vitamines ?

Dr Arnaud Cocaul. Les vitamines ne sont pas innocentes ; elles sont liposolubles et on peut facilement être en surdosage. Par ailleurs, il faut faire attention aux complexes vitaminiques qui contiennent du fer et du cuivre et qui induisent la formation de radicaux libre. Le risque, c’est d’accélérer le vieillissement cellulaire. Enfin, les fumeurs doivent faire attention au bêta-carotène (précurseur de la vitamine A) qui peut augmenter chez eux le risque de cancer du poumon.

Les vitamines permettent-elles de lutter contre le virus, notamment le Covid-19 ?

Dr Arnaud Cocaul. Elles participent au bon fonctionnement du système immunitaire. Donc oui, en un sens, elles préviennent les maladies virales. Mais ce n’est pas parce qu’on fait une cure que l’on sera protégé du virus ! Par ailleurs, la meilleure source de vitamines, c’est l’alimentation. Le bon réflexe, c’est les fruits et les légumes, qui en sont riches : carottes, épinards, chou, cassis, kiwi, agrumes…

Si vous souhaitez vous lancer dans une cure, le mieux, c’est d’en parler avant à votre médecin traitant !