Non classé Coronavirus Relaxation : « j’ai testé une séance de visualisation »

Relaxation : « j’ai testé une séance de visualisation »

Relaxation : « j’ai testé une séance de visualisation »

Imaginez un jus de citron qui gicle dans votre bouche. Si vous le faites pendant une séance de relaxation, vous éprouverez les mêmes sensations qu’en le faisant réellement. Cette technique, très utilisée par les athlètes de haut niveau, permet de potentialiser ses capacités, de réduire son stress ou d’améliorer son sommeil.

Prête à tout pour m’évader, j’ai testé pour vous la visualisation. En cette période de « semi-liberté », parmi toutes les techniques de relaxation qui font le buzz, j’ai opté pour celle-là.

Proches de la sophrologie et de l’auto-hypnose, cette technique repose sur notre capacité à visualiser une image mentale ou à se projeter dans une situation choisie.
Ca tombe bien, depuis que je suis toute petite, j’adore ça. Installée au calme dans une chambre, je suis partie… au bord de la mer avec la coach familiale Béatrice Grumler pour m’accompagner. Le principe de la visualisation, c’est que des images positives que génère votre cerveau peuvent déclencher les mêmes sensations de bien-être que si vous viviez réellement la situation.
Utile pour faire baisser le stress, l’anxiété, se préparer à une épreuve délicate, la visualisation « n’a certes rien d’une baguette magique, comme nous l’explique Béatrice Grumler, mais son utilisation par les sportifs de haut niveau et certains soignants montre toute la force de notre imagination. »
De mon côté, ma valise est prête, je repars en voyage imaginaire ce week-end…

Se préparer à une épreuve
Vous avez déjà vu les champions de ski répéter chaque virage de leur descente dans leur tête ? Et bien, ils sont en pleine visualisation. Cet exercice peut s’appliquer à tous. Si vous redoutez une présentation devant un auditoire, si vous êtes terrorisée à l’idée d’accoucher pour la première fois, vous pouvez participer à des séances de visualisation.
Vous imaginez les étapes qui se présenteront à vous le jour J afin d’élaborer le meilleur scénario pour répondre aux éventuels obstacles à franchir. Et cela sans stress puisque qu’en début de séance, vous aurez détendu tous vos muscles, ralenti votre respiration et serez donc en pleine relaxation.

Changer une mauvaise habitude
Arrêter de se ronger les ongles, de fumer ou de s’arracher les cheveux ne se décrète pas. Et la volonté ne suffit pas. Bien souvent, nous plongeons dans ces manies sans nous en rendre compte.
La visualisation permet d’en prendre conscience et de les remplacer par d’autres automatismes. Prenons l’exemple du petit café qui vous donne une furieuse envie de fumer une cigarette, imaginez alors qu’une fois la dernière gorgée avalée, vous prenez 5 minutes pour passer un coup de fil à un ami ou que vous sortez marcher…
Plus vous visualiserez ce scénario, plus vous vous reconditionnerez.

Faire baisser son stress
Beaucoup de pathologies ont une composante psychosomatique. Les patients capables de se persuader qu’ils peuvent guérir ont souvent une meilleure espérance de vie. Des études ont mis en évidence que la visualisation pouvait aider et améliorer, par exemple, la qualité de vie des personnes souffrant de cancer ou encore diminuer des effets secondaires de la chimiothérapie.
Cette technique, qui vient en complément des thérapeutiques traditionnelles, peut aussi se révéler utile dans la prise en charge des troubles du sommeil, très liés au stress.
« Et notamment, chez les enfants, souligne Béatrice Grumler, qui font des cauchemars. Ils ont l’habitude qu’on leur raconte des histoires et de faire marcher leur imagination ! »