Les actus Dr Goodnews Bien-être Cabines de bronzage : le piège du summer body

Cabines de bronzage : le piège du summer body

Cabines de bronzage : le piège du summer body

Même si la météo nous dit le contraire, l’été arrive à grands pas et la plupart d’entre nous scrute déjà l’horizon des vacances.

Pexels

Pour nous aider à le faire dans les meilleures conditions, l’Anses, l’agence de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail, a lancé l’opération « Préparez votre été » sur les réseaux sociaux.

Régime, compléments alimentaires, épilation à la lumière pulsée, l’Agence nous convie à la prudence avant de recourir à des techniques qui peuvent s’avérer dangereuses si elles sont mal utilisées. 
Et dans le hit-parade du summer body figurent les cabines de bronzage. « L’exposition aux rayonnements ultraviolets artificiels présente un risque avéré de cancers de la peau », rappelle en préambule l’Anses qui dénonce les idées reçues dans un document de synthèse. Non les uv des cabines ne préparent pas la peau au soleil et oui ils sont plus dangereux que les rayonnements naturels. 
C’est particulièrement vrai pour les jeunes. 43 % des cas de mélanomes sont attribués à une utilisation des cabines de bronzage avant l’âge de 30 ans. « Les personnes ayant eu recours au moins une fois aux cabines de bronzage avant l’âge de 35 ans augmentent de 59 % le risque de développer un mélanome cutané », indique l’Anses en précisant qu’ils représentent l’une des premières causes de mortalité chez les moins de 35 ans.

Alors pour éviter de ramener des mauvais souvenirs de ses vacances, le plus simple est de faire preuve de bon sens. Non ?