Les actus Dr Goodnews Activité physique Transpiration : éliminer les effets indésirables

Transpiration : éliminer les effets indésirables

Transpiration : éliminer les effets indésirables

La transpiration est une fonction physiologique de la peau qui peut devenir gênante au quotidien. Mains moites, auréoles sur les vêtements, odeurs de pieds… Comment faire face ?

Par Audrey, dermatologue

Pourquoi je me vide de mon eau ?

La transpiration ou sueur est fabriquée par plusieurs types de glandes sudoripares, présentes sur toute la surface de la peau. Elle a plusieurs fonctions : rafraîchir le corps en s’évaporant, participer au film hydrolipidique protecteur, évacuer certaines toxines, produire des phéromones attirantes (ou non) pour nos partenaires… Certaines situations naturelles ou pathologiques stimulent la production de sueur : la chaleur, l’activité physique bien sûr, mais aussi les variations hormonales de la puberté, la grossesse, la ménopause, les problèmes endocriniens comme l’hyperthyroïdie ou le diabète, les maladies neurologiques, l’alcoolisme chronique, ou la prise de certains médicaments. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien si vous trouvez que vous transpirez davantage qu’avant.

Le recours aux anti-transpirants

Si votre transpiration sous les aisselles vous oblige à changer de vêtement au cours de la journée, un simple déodorant ne suffira pas à vous soulager. Le but d’un tel produit est d’éviter les mauvaises odeurs, il ne régule pas la quantité de transpiration.
Mais quand on pense aux produits anti-transpirants, cela évoque la polémique sur les sels d’aluminium et le risque de cancer du sein. Pourtant il est maintenant établi scientifiquement qu’il n’y a pas de causalité entre les anti-transpirants et les cancers. La pierre d’alun peut être une alternative naturelle. Les anti-transpirants s’appliquent sur une peau sèche, le soir après la douche, 3 fois par semaine. On  peut espacer les applications dès que l’on constate une amélioration . Ce n’est pas un produit à mettre le matin juste avant de partir, contrairement au déodorant ! Si les traitements locaux ne suffisent pas, votre dermatologue pourra vous conseiller d’autres techniques contre l’hyperhidrose (l’excès de transpiration) comme les injections intra dermiques de toxine botulique ou le MiraDry, un procédé qui permet d’éliminer les glandes sudoripares sous les aisselles.

« Mains moites, pieds poites »

Au niveau des paumes des mains et des plantes de pieds, la transpiration est très liquide, comme de l’eau, et inodore, quand les microbes ne profitent pas de cette humidité pour se développer. Les anti-transpirants peuvent également être utilisés sur les mains ou les pieds, sous forme de crèmes ou de lotions, par exemple. Pour les pieds, on peut également utiliser des poudres asséchantes, comme une sorte de talc, mais qui va absorber l’humidité de la transpiration et éviter la prolifération des microbes responsables des mauvaises odeurs, verrues et autres « pieds d’athlètes ». Si votre transpiration des mains et/ou des pieds reste importante, votre médecin ou podologue pourra vous proposer un traitement par ionophorèse ; il s’agit d’un faible courant électrique appliqué à la peau en mettant ses extrémités dans l’eau. On renouvelle les séances 3 fois par semaine au début puis on espace. Une prise en charge par la sécurité sociale est possible si vous vous déplacez au cabinet. Sinon, vous pouvez également acheter l’appareil en magasin de matériel médical.