Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
animaux et allergies

Un animal de compagnie contre les allergies ?

On le sait, de nombreuses études ont déjà démontré les bienfaits de la présence d'un animal pour diminuer le stress ou l'hypertension, pour ne citer qu'elles.

Voilà qu'une étude suédoise, publiée dans le journal scientifique PLOS One et relayée par The NewScientist, suggère aujourd'hui que les enfants ayant vécu avec un ou plusieurs animaux (c'est encore mieux) dès leur premier anniversaire avaient moins d'allergies quelques années plus tard.

Selon cette étude, menée sur plus de 1200 enfants vivant à la campagne, 49% des enfants n'ayant pas fréquenté d'animaux dans leur foyer (chien et chat principalement) pendant leur première année présentaient des allergies. Avec un animal, la proportion tombe à 43% et chute à 24% pour ceux ayant vécu avec trois animaux.

Cette étude, qui ne fait qu'un constat, nécessite désormais d'être approfondie, notamment la façon dont la présence de l'animal pourrait influer sur la protection du système immunitaire des nourrissons.

Tout juste pense-t-on que les microbes véhiculés par les animaux stimuleraient et renforceraient leur protection immunitaire dès la naissance ce qui réduirait ainsi les risques d'allergies. Mais, ajoute le NewScientist, passer son enfance dès la naissance avec d'autres bébés et à l'extérieur aurait le même effet. A suivre donc.

A lire également

En ce mois de mars, on va peut-être chercher à vous vendre des jonquilles, que ce soit dans la rue ou à l'école. N'hésitez pas à en acheter, c'est pour une bonne cause, le soutien à la recherche contre le cancer.
Selon le dernier baromètre "Le temps de sommeil en France" publié par "Santé publique France", "les Français dorment 6 heures 42 minutes par 24 heures en 2017, soit pour la première fois en dessous des 7 heures".
Vous commencez à en avoir assez d'enchaîner les mots croisés, les Sudoku et autres jeux censés stimuler votre cerveau ? Et si vous vous mettiez à faire des puzzles ?
En raison d'une faible réserve, l'Etablissement français du sang lance une campagne d'appel au don.