Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
logo cymes

Télémédecine : près de 8 000 téléconsultations remboursées en 6 mois

Remboursés depuis le 15 septembre dernier par l'Assurance maladie et destinés à lutter contre les déserts médicaux, les actes de télémédecine semblent avoir emporté la faveur des Français.

En effet, six mois après cette entrée en vigueur des remboursements, l'Assurance maladie chiffre à 7 939 le nombre de téléconsultations prises en charge. Et le bilan évoque non seulement une progression mais surtout un déploiement "qui tend à s'accélérer".

Le nombre hebdomadaire moyen de téléconsultations est ainsi passé de 200 à la fin 2018, à plus de 700 depuis la mi-février. Ces actes de téléconsultations sont pour le moment le fait des médecins généralistes avec 40,2% d'actes facturés, suivis par les spécialistes avec 32,2%. Suivent les centres de santé (19,9%) et les établissements de santé (7,7%), dont les actes sont "le plus souvent facturés dans le cadre de consultations externes" précise l'Assurance maladie.

Le phénomène ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin. Selon l'Assurance maladie, "le développement de la téléconsultation devrait s'amplifier dans les prochains mois à la faveur de nouvelles avancées conventionnelles visant à favoriser la participation d'autres professions de santé à la réalisation de ces consultations." Notamment avec les pharmaciens ou les infirmiers libéraux.

Enfin, au-delà de ces résultats, L'Assurance maladie souligne qu'il est intéressant de noter que près de 3 médecins sur 4 estiment que la télémédecine fera partie de leur quotidien en 2030.

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.