Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
logo cymes

Télémédecine : près de 8 000 téléconsultations remboursées en 6 mois

Remboursés depuis le 15 septembre dernier par l'Assurance maladie et destinés à lutter contre les déserts médicaux, les actes de télémédecine semblent avoir emporté la faveur des Français.

En effet, six mois après cette entrée en vigueur des remboursements, l'Assurance maladie chiffre à 7 939 le nombre de téléconsultations prises en charge. Et le bilan évoque non seulement une progression mais surtout un déploiement "qui tend à s'accélérer".

Le nombre hebdomadaire moyen de téléconsultations est ainsi passé de 200 à la fin 2018, à plus de 700 depuis la mi-février. Ces actes de téléconsultations sont pour le moment le fait des médecins généralistes avec 40,2% d'actes facturés, suivis par les spécialistes avec 32,2%. Suivent les centres de santé (19,9%) et les établissements de santé (7,7%), dont les actes sont "le plus souvent facturés dans le cadre de consultations externes" précise l'Assurance maladie.

Le phénomène ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin. Selon l'Assurance maladie, "le développement de la téléconsultation devrait s'amplifier dans les prochains mois à la faveur de nouvelles avancées conventionnelles visant à favoriser la participation d'autres professions de santé à la réalisation de ces consultations." Notamment avec les pharmaciens ou les infirmiers libéraux.

Enfin, au-delà de ces résultats, L'Assurance maladie souligne qu'il est intéressant de noter que près de 3 médecins sur 4 estiment que la télémédecine fera partie de leur quotidien en 2030.

A lire également

On savait déjà que marcher suffisamment (10 000 pas par jour, selon les recommandations de l'OMS) était bon pour notre santé, et donc notre espérance de vie. Mais selon une récente étude menée au Royaume-Uni par des chercheurs du Leicester Biomedical Research Centre, le rythme aurait aussi son...
Les scientifiques et les médecins n'ont jamais réussi à tomber d'accord sur le cas de "fous de la manette". Mais le "gaming disorder", c'est à dire la pratique excessive et déraisonnable du jeu vidéo, vient pourtant d'être reconnu comme un véritable trouble par l'organisation...
Meilleur pour la santé, le bio ? Pas toujours à en croire la revue 60 Millions de consommateurs qui analysé la composition de 130 produits bio dans son dernier hors-série.
Soupes déshydratées, nuggets de poulet ou de poisson, céréales de petit déjeuner ... les aliments dits "ultra-transformés" forment une famille très hétérogène. Mais ils ont pour point commun de contenir des ingrédients que je vous mets au défi de trouver dans votre cuisine...