Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
sida

Sida : un étudiant sur deux ne se protège pas

Alors que la journée mondiale du Sida entrera le 1er décembre dans sa 30e année, on pensait que les jeunes étaient aujourd'hui largement et suffisamment informés sur la maladie et ses voies de transmission.

Mais voilà qu'aujourd'hui une enquête de la Smerep, assureur étudiant, réalisée par l'institut Opinionway sur 1001 étudiants et 1000 lycéens, vient démonter nos certitudes. De façon dramatique.

Selon cette enquête, seule la moitié des étudiants (et 80% des lycéens) utilisent systématiquement un préservatif à l'occasion d'un rapport sexuel. Et 70% ne se font pas systématiquement dépister lorsqu'ils changent de partenaire, dont 41% jamais ! Plus inquiétant, 10% de ces étudiants pensent encore que l'on guérit facilement du VIH-SIDA avec les traitements actuels.

Alors faisons tomber les fausses croyances et rappelons-leur une nouvelle fois, et même plusieurs fois jusqu'à ce qu'ils intègrent définitivement le message : le port du préservatif est la seule et unique façon de se protéger contre les infections sexuellement transmissibles (IST) dont le VIH-SIDA.

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.