Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

Séries tv : une nouvelle addiction ?

« Allez, encore un petit et au lit », c'est un peu votre rengaine ?

Il est 1h du matin, cela fait près de trois heures que vous êtes scotché devant votre écran. Mais vous vous apprêtez tout de même à enchaîner sur un quatrième épisode de votre série télé préférée. Vous êtes peut-être atteint de binge watching, une addiction aux séries télé. Si tant est que l'on puisse aujourd'hui parler, au sens médical du terme, de comportement addictif en la matière.

C'est justement ce que tente de déterminer la communauté scientifique à travers une étude européenne menée jusqu'en septembre et dont le volet français a été confié au professeur Marie Grall-Bronnec (Institut fédératif des addictions comportementales) à Nantes.

Vous vous sentez concernés par le sujet ? Les chercheurs attendent votre avis en répondant à un questionnaire en ligne posté ici : https://uclpsychology.co1.qualtrics.com/jfe/form/SV_cAc27ZW4icnHH3D.

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.