Notre nouveau site Dr Good arrive bientôt !

Mais n'oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter qui dès le mois de novembre vous proposera des conseils pour vivre mieux plus longtemps.

S'inscrire
reseaux sociaux

Réseaux sociaux : déconnectez !

Face à leurs détracteurs, les jeunes, gros utilisateurs des réseaux sociaux, avancent que cette pratique les rend moins seuls, moins dépressifs, moins anxieux et leur offrent une « vie sociale » qui contribue à leur bien-être. Et si c'était tout le contraire ?

C'est en tout cas les conclusions des premiers résultats d'une étude menée par l'Université de Pennsylvanie aux Etats-Unis à paraître prochainement dans Journal of Social and Clinical Psychology.

Effectuée sur un groupe de 143 étudiants âgés de 18 à 22 ans, l'étude a d'abord observé pendant une semaine leurs habitudes de connexion sur les trois principaux réseaux - Facebook, Instagram et Snapchat - en prenant en compte différents critères tels que la peur de manquer quelque chose (Fomo en anglais : fear of missing out), la solitude, l'estime de soi, l'anxiété et la dépression. Les chercheurs ont ensuite demandé à deux des trois groupes constitués de réduire d'une dizaine de minutes par jour pendant trois semaines leur consommation de ces réseaux sociaux, le dernier groupe gardant ses pratiques inchangées.

Les résultats ne se sont pas fait attendre. Selon les chercheurs, réduire d'au moins 30 minutes par jour le temps passé sur ces réseaux sociaux favoriserait une meilleure santé mentale, plus de bien-être et permettrait de réduire les sentiments de solitude ainsi que les risques de dépression. Tout bonnement, par exemple, en limitant le phénomène de comparaison sociale où tout ce que l'on observe chez les autres parait toujours plus beau, plus joyeux, plus riche, plus attrayant. De quoi réfléchir à déconnecter un peu plus souvent non ?

A lire également

Le plastique ce n'est pas que pour emballer les aliments, il est aussi dedans... Et nous en avalons quotidiennement des quantités préoccupantes.
Chaque année, c'est la même histoire. Votre trousse à pharmacie déborde, et pourtant, vous n'avez jamais ce qu'il vous faut pour faire face aux petits pépins.
Comment gâcher le départ en vacances dans la voiture familiale ? Avec un mal des transports carabiné, évidemment.
Quel impact ont eu 20 ans d'usage d'Internet sur nos capacités cognitives et nos interactions avec autrui ? C'est ce qu'a voulu savoir une équipe de chercheurs internationale, qui publie ses résultats dans la revue World Psychiatry.