Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
reseaux sociaux

Réseaux sociaux : déconnectez !

Face à leurs détracteurs, les jeunes, gros utilisateurs des réseaux sociaux, avancent que cette pratique les rend moins seuls, moins dépressifs, moins anxieux et leur offrent une « vie sociale » qui contribue à leur bien-être. Et si c'était tout le contraire ?

C'est en tout cas les conclusions des premiers résultats d'une étude menée par l'Université de Pennsylvanie aux Etats-Unis à paraître prochainement dans Journal of Social and Clinical Psychology.

Effectuée sur un groupe de 143 étudiants âgés de 18 à 22 ans, l'étude a d'abord observé pendant une semaine leurs habitudes de connexion sur les trois principaux réseaux - Facebook, Instagram et Snapchat - en prenant en compte différents critères tels que la peur de manquer quelque chose (Fomo en anglais : fear of missing out), la solitude, l'estime de soi, l'anxiété et la dépression. Les chercheurs ont ensuite demandé à deux des trois groupes constitués de réduire d'une dizaine de minutes par jour pendant trois semaines leur consommation de ces réseaux sociaux, le dernier groupe gardant ses pratiques inchangées.

Les résultats ne se sont pas fait attendre. Selon les chercheurs, réduire d'au moins 30 minutes par jour le temps passé sur ces réseaux sociaux favoriserait une meilleure santé mentale, plus de bien-être et permettrait de réduire les sentiments de solitude ainsi que les risques de dépression. Tout bonnement, par exemple, en limitant le phénomène de comparaison sociale où tout ce que l'on observe chez les autres parait toujours plus beau, plus joyeux, plus riche, plus attrayant. De quoi réfléchir à déconnecter un peu plus souvent non ?

A lire également

On savait déjà que marcher suffisamment (10 000 pas par jour, selon les recommandations de l'OMS) était bon pour notre santé, et donc notre espérance de vie. Mais selon une récente étude menée au Royaume-Uni par des chercheurs du Leicester Biomedical Research Centre, le rythme aurait aussi son...
Les scientifiques et les médecins n'ont jamais réussi à tomber d'accord sur le cas de "fous de la manette". Mais le "gaming disorder", c'est à dire la pratique excessive et déraisonnable du jeu vidéo, vient pourtant d'être reconnu comme un véritable trouble par l'organisation...
Meilleur pour la santé, le bio ? Pas toujours à en croire la revue 60 Millions de consommateurs qui analysé la composition de 130 produits bio dans son dernier hors-série.
Soupes déshydratées, nuggets de poulet ou de poisson, céréales de petit déjeuner ... les aliments dits "ultra-transformés" forment une famille très hétérogène. Mais ils ont pour point commun de contenir des ingrédients que je vous mets au défi de trouver dans votre cuisine...