Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
reseaux sociaux

Réseaux sociaux : déconnectez !

Face à leurs détracteurs, les jeunes, gros utilisateurs des réseaux sociaux, avancent que cette pratique les rend moins seuls, moins dépressifs, moins anxieux et leur offrent une « vie sociale » qui contribue à leur bien-être. Et si c'était tout le contraire ?

C'est en tout cas les conclusions des premiers résultats d'une étude menée par l'Université de Pennsylvanie aux Etats-Unis à paraître prochainement dans Journal of Social and Clinical Psychology.

Effectuée sur un groupe de 143 étudiants âgés de 18 à 22 ans, l'étude a d'abord observé pendant une semaine leurs habitudes de connexion sur les trois principaux réseaux - Facebook, Instagram et Snapchat - en prenant en compte différents critères tels que la peur de manquer quelque chose (Fomo en anglais : fear of missing out), la solitude, l'estime de soi, l'anxiété et la dépression. Les chercheurs ont ensuite demandé à deux des trois groupes constitués de réduire d'une dizaine de minutes par jour pendant trois semaines leur consommation de ces réseaux sociaux, le dernier groupe gardant ses pratiques inchangées.

Les résultats ne se sont pas fait attendre. Selon les chercheurs, réduire d'au moins 30 minutes par jour le temps passé sur ces réseaux sociaux favoriserait une meilleure santé mentale, plus de bien-être et permettrait de réduire les sentiments de solitude ainsi que les risques de dépression. Tout bonnement, par exemple, en limitant le phénomène de comparaison sociale où tout ce que l'on observe chez les autres parait toujours plus beau, plus joyeux, plus riche, plus attrayant. De quoi réfléchir à déconnecter un peu plus souvent non ?

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.