Rechercher
en ce moment

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
cymes

On pourrait réduire de 40% les cancers... si on le voulait

Et si on profitait de 2019 pour faire chuter de 40% les cancers en France ? C'est en tout le vœu de l'Institut National du Cancer (INCa).

Chaque année en France, il y a 160 000 cancers "évitables", c'est-à-dire dus à des facteurs externes, sur un total de 400 000 diagnostiqués (en 2017).

Alors, pour les éviter justement, l'INCa nous invite à adopter certains changements dans notre mode de vie. Comment ? En respectant 4 bonnes résolutions :

1. D'abord, arrêter de fumer : chaque année en France, le tabac serait responsable de 45 000 des décès par cancer. C'est la première cause des décès par cancer. D'après l'INCa, le risque de développer un cancer lié au tabac dépend de la consommation quotidienne, mais surtout de la durée du tabagisme : plus on fume longtemps, même peu, plus les risques augmentent.

2. Réduire sa consommation d'alcool : il est responsable de 15 000 décès chaque année, soit environ 10% des décès par cancer. Et tous les types d'alcool sont cancérigènes, précise l'Institut.

3. et 4. Enfin, l'INCa insiste sur la nécessité de « Manger mieux » et de « Bouger plus ».

Si vous n'aviez pas encore défini vos bonnes résolutions pour 2019, ces quatre-là pourraient faire partie de vos priorités.

A lire également

Depuis plus de 20 ans que j'ai le plaisir et la responsabilité de vous prodiguer de bons conseils dans les médias, à l'heure des traditionnels vœux de début d'année, mon discours n'a pas changé : prenez soin de vous et faites attention à votre santé.
On le sait, de nombreuses études ont déjà démontré les bienfaits de la présence d'un animal pour diminuer le stress ou l'hypertension, pour ne citer qu'elles.
L'hiver est bel et bien arrivé. Et les virus qui l'accompagnent aussi : la grippe qui touche chaque année entre 2 à 6 millions de personnes ou encore la bronchiolite qui concerne 30% des enfants de moins de deux ans par an. 
Une récente étude menée par l'Observatoire de la vue et Ipsos vient de mettre en évidence un phénomène pourtant prévisible : 34% des enfants de 4 à 10 ans ont des problèmes de vue ou la vue qui baisse. Soit une hausse de 2 points par rapport à 2017.