Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
homéopathie

Non à l'homéopathie ?

Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.

L'homéopathie qui a été introduite à la fin du XVIIIe siècle, par Samuel Hahnemann, postule deux hypothèses : celle des similitudes (soigner le mal par le mal) et celle des hautes dilutions. L'homéopathie est officiellement reconnue par le Conseil National de l'Ordre des Médecins depuis 1997. Aujourd'hui, d'après le dernier baromètre santé 360, 72% des Français croient aux bienfaits de l'homéopathie et 52% y ont recours.

Est-elle efficace ?

Pour les deux académies, non. « L'état des données scientifiques ne permet de vérifier à ce jour aucune de ses hypothèses. Les méta-analyses rigoureuses n'ont pas permis de démontrer une efficacité des préparations homéopathiques. » Et si l'effet placebo est bien réel sur certains patients, son efficacité n'a jamais été démontrée. Elles estiment donc « qu'il n'est pas acceptable d'user de l'homéopathie comme une "médecine alternative". Elle peut tout au plus être utilisée en tant que « thérapie complémentaire pourvu qu'elle ne retarde pas le diagnostic et/ou un traitement reconnu lui efficace. »

Supprimer le remboursement ?

En France, ces médicaments sont remboursés à hauteur de 30 % par l'Assurance maladie. Les deux instances exigent un dé-remboursement de l'homéopathie « tant que la démonstration d'un service médical rendu suffisant n'en aura pas été apportée. » De plus les académies réclament qu'aucun diplôme universitaire d'homéopathie ne soit délivré. Une recommandation qui n'exclut toutefois pas un enseignement « normal », quitte même à le renforcer. A suivre.

A lire également

Le plastique ce n'est pas que pour emballer les aliments, il est aussi dedans... Et nous en avalons quotidiennement des quantités préoccupantes.
Chaque année, c'est la même histoire. Votre trousse à pharmacie déborde, et pourtant, vous n'avez jamais ce qu'il vous faut pour faire face aux petits pépins.
Comment gâcher le départ en vacances dans la voiture familiale ? Avec un mal des transports carabiné, évidemment.
Quel impact ont eu 20 ans d'usage d'Internet sur nos capacités cognitives et nos interactions avec autrui ? C'est ce qu'a voulu savoir une équipe de chercheurs internationale, qui publie ses résultats dans la revue World Psychiatry.