Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

Mon coup de gueule contre... les lobbies anti-limitation de vitesse

58 613 accidents corporels, 3 448 morts, 73 384 personnes blessées dont 27 732 hospitalisées en 2017.

Et première cause de mortalité dans ces accidents de la route : la vitesse, dans un cas sur trois. Comme tout citoyen plein de bon sens, je n'imaginais pas que l'on remette en cause le passage de 90 à 80 km/h sur certaines routes départementales. D'autant que cette résolution permettrait de sauver 350 à 400 vies. Et pourtant... Entre 400 vies de sauvées ou deux à trois minutes de perdues sur votre trajet quotidien, à tout casser, certains ont fait un choix sidérant : cette poignée de nos - ou de vos - élus qui depuis quelques jours s'insurgent, déposent des recours et s'agitent dans les médias contre ce décret. 400 vies sacrifiées au nom d'intérêts de lobbys agricoles, associatifs et autres, quand ce ne sont pas les leurs, bassement électoraux. Messieurs les députés, en passant dans l'isoloir, des Français vous ont confié la gestion de leur vie quotidienne. Vous voulez maintenant qu'ils risquent de la perdre ! J'espère qu'ils s'en souviendront à l'heure de vous renouveler leur confiance.

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.