Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

Mes années d'apprenti médecin... 

Si vous avez un enfant qui souhaite commencer des études de médecine l'an prochain, ou s'il est déjà en première année, courez au cinéma voir le film « Première année » de Thomas Lilti...

Vous en ressortirez avec une énorme empathie pour votre progéniture car le réalisateur reproduit avec une incroyable justesse ce qu'est cette année d'étude.
Bachotage, compétition, angoisse, stress... Il est temps que l'on réforme cette stupide course au concours qui ne sélectionne pratiquement que les forts en maths dont on se demande pourquoi cela ferait d'eux de bons médecins.

Cette année ne m'a laissé qu'une seule chose, le souvenir douloureux de matières qui, pour la plupart, ne m'ont jamais servi au cours de ma carrière de médecin.

Un futur médecin devrait être sélectionné sur son empathie, sa passion de l'être humain, du contact avec les autres, son aptitude à écouter et bien sûr ses capacités à travailler, à intégrer tout ce que le cerveau doit apprendre pour être un bon soignant.
Au lieu de ça, des heures de biophysique, de biochimie, de statistiques...et au bout un concours qui laisse sur le côté des étudiants qui auraient pu faire de merveilleux médecins.

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.