Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
aliments transformés

Les plats préparés, dangereux pour la santé ?

Les plats préparés sont-ils dangereux pour notre santé ? C'est ce que sous-entend, sans le prouver dans les faits, une étude française publiée dans le JAMA Internal Medicine.

D'après les chercheurs en Epidémiologie Nutritionnelle à l'université Paris 13, en collaboration avec l'Inserm, l'Inra ou la Cnam, une augmentation de 10 % de la proportion d'aliments ultra-transformés dans l'alimentation était associée à une augmentation de 14 % de la mortalité.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé entre 2009 et 2017 les habitudes alimentaires de 44 551 participants de 45 ans ou plus. Puis ils se sont concentrés sur la part des aliments ultra-transformés dans leur alimentation. Après 7 ans d'enquête, 602 personnes étaient décédées dont 219 par cancer.

Malgré ces premiers résultats inquiétants, les auteurs de l'étude appellent à ne pas céder à l'alarmisme. En effet, en l'état des recherches, il ne s'agit pour le moment que d'une corrélation et non d'un lien de causalité. Si l'on remarque que les personnes qui consomment le plus de plats préparés sont ceux qui ont un risque plus élevé de mourir, en revanche on ne sait pas si la consommation de plats préparés augmente le risque de mortalité.

De nouvelles études sont donc à entreprendre. Elles porteront sur la présence et la nature de certains additifs contenus dans les plats préparés et dont la nocivité est suspectée. On les retrouve notamment dans de nombreux plats prêts à réchauffer, mais aussi dans les sodas et les snacks en général. Produits de consommation qui, il faut le préciser, sont également plus riches en sucre ou en sel, autres éléments ayant des effets négatifs sur notre santé.

A lire également

En ce mois de mars, on va peut-être chercher à vous vendre des jonquilles, que ce soit dans la rue ou à l'école. N'hésitez pas à en acheter, c'est pour une bonne cause, le soutien à la recherche contre le cancer.
Selon le dernier baromètre "Le temps de sommeil en France" publié par "Santé publique France", "les Français dorment 6 heures 42 minutes par 24 heures en 2017, soit pour la première fois en dessous des 7 heures".
Vous commencez à en avoir assez d'enchaîner les mots croisés, les Sudoku et autres jeux censés stimuler votre cerveau ? Et si vous vous mettiez à faire des puzzles ?
En raison d'une faible réserve, l'Etablissement français du sang lance une campagne d'appel au don.