Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

Le tabac en recul chez les ados

En voilà une good news : la consommation du tabac serait en recul chez les jeunes de 12 à 17 ans. Grâce, notamment, à la mise en place du paquet neutre.

En effet, selon une estimation tirée d'une enquête de l'Inserm et de l'Institut national du Cancer auprès de deux groupes de 2 000 adolescents avant et après la mise en place du paquet neutre en mai 2016, un jeune sur cinq (20,8%) a fumé sa première cigarette en 2017 contre 1 sur 4 en 2016.

Une baisse encore plus significative chez les filles. Seules 13,7% ont franchi le pas en 2017 contre 25,2% en 2016. Signes donc que cette jeune population sensible aux effets marketing des produits a été touchée par les messages de santé publique apposés sur les paquets.

L'enquête souligne d'ailleurs la prise de conscience des jeunes quant à la dangerosité du tabac puisqu'ils sont aujourd'hui 83,9% en 2017 à le considérer comme tel contre 78,9% en 2016. Le paquet neutre a également eu pour effet de libérer les jeunes de l'effet « marque » : ils ne sont que 23,9% à y rester attachés contre 34,3% en 2016. La hausse des prix du tabac et les campagnes de sensibilisation ont évidemment aussi joué leur rôle, précisent les auteurs de l'enquête.

A lire également

Et si nos téléphones mobiles ou autres appareils audio étaient bientôt équipés d'un limitateur de volume ?
En 2019, une large majorité des Français n'ignorent plus que le tabac représente un facteur de risque majeur de maladies, à commencer par le cancer.
Se soigner tout seul c'est parfois bien, encore faut-il s'y retrouver parmi les nombreux produits en vente libre. Voici nos conseils pour prévenir et soigner les maux de gorge.
Depuis le 15 septembre 2018, la téléconsultation, système qui met en relation à distance un patient et un médecin généraliste ou spécialiste, peut être remboursée par la Sécurité sociale sous certaines conditions.