Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

Le paracétamol : courant mais dangereux

Doliprane, Dafalgan, Actifed, ou Efferalgan... Tout le monde ou presque a du paracétamol dans son armoire à pharmacie. Et pour cause, c'est le médicament le plus utilisé des Français en automédication pour soulager tout type de douleurs ou fièvres passagères.

Oui mais voilà, bien toléré dans 99, 999% des cas, le paracétamol, mal dosé, est dangereux. Voire mortel, comme nous l'a rappelé le triste cas de Naomi Musenga, décédée le 29 décembre 2017, « conséquence d'une intoxication au paracétamol absorbé par automédication pendant plusieurs jours » ayant entraîné la « destruction évolutive de son foie...conduisant rapidement à son décès », selon la procureure de Strasbourg. Et ce n'est pas le seul cas malheureusement. Foie, mais aussi rein ou cœur peuvent être touchés par un surdosage. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), « une dose unique de 10 à 15 grammes suffit à provoquer une nécrose hépatique pouvant être mortelle ».

Pour éviter l'accident, il existe une règle simple à appliquer : pas plus de trois grammes par 24h pour un adulte, en respectant la fréquence d'une prise toutes les quatre heures.

Pour les enfants, respectez les dosages prescrits - généralement 60 mg/kg et par jour - et attendez 6 heures avant chaque prise. Vérifiez également que le paracétamol n'est pas contre-indiqué avec la prise d'un traitement médicamenteux parallèle composé lui-aussi, et sans que vous le sachiez, de paracétamol. Sachez qu'il existe plus de 200 médicaments en contenant. Le cumul provoquerait là aussi un surdosage dangereux. Evitez-le également si vous êtes fragiles du foie. Enfin, ne vous obstinez pas : si le paracétamol n'éteint pas votre fièvre ou douleur dans les trois à cinq jours maximum, filez voir votre médecin traitant : le paracétamol n'est pas un médicament qui soigne tout !

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.