Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

La télémédecine remboursée

Consulter son médecin généraliste sans se déplacer en cabinet ? Cela fait 25 ans que la technique (examen médical par visioconférence) existe.

Et pourtant personne ou presque n'avait recours à la télémédecine jusqu'à présent. En 2015, seulement 257 814 actes de télémédecine, et encore uniquement dans le cadre d'expérimentations, ont été recensés. Soit seulement 0,3% des actes et consultations externes effectués par les établissements de santé en un an. Eh bien ça devrait changer. Enfin ! Fatigué de subir les effets d'une désertification médicale progressive ou les critiques d'attentisme de la part du secteur, le gouvernement a décidé de prendre en charge le remboursement des téléconsultations à partir du 15 septembre prochain.

Ces téléconsultations seront rémunérées au même tarif qu'une consultation classique : 25 euros pour un généraliste, 30 euros pour un spécialiste... Reste maintenant aux professionnels à s'équiper d'un matériel et de logiciels adaptés, notamment pour assurer la sécurité des données médicales lors de leur transmission. Une aide pouvant aller jusqu'à 525 euros par an leur sera allouée. Et pour les patients qui n'auraient pas le matériel adéquat à la maison, de nombreuses communes françaises, particulièrement celles touchées par la fameuse désertification médicale, se lancent dans l'acquisition de cabines de télémédecine.

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.