Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
logo

La téléconsultation médicale : méconnue mais encouragée

Depuis le 15 septembre 2018, la téléconsultation, système qui met en relation à distance un patient et un médecin généraliste ou spécialiste, peut être remboursée par la Sécurité sociale sous certaines conditions.

86% des Français en ont entendu parler, chiffres que révèle un sondage Harris Interactive. Mais quand on leur demande d'en raconter un peu plus sur le fonctionnement du système, il n'y a plus personne. Ou presque. Ainsi deux Français sur trois, toujours selon ce sondage, ne savent pas très bien de quoi il s'agit !

Leur manque de connaissances s'articule notamment autour du prix. Seuls 59% savent que la téléconsultation coûte le même prix qu'une consultation classique. Un Français sur deux pense également que ce système permet d'obtenir un rendez-vous médical à n'importe quel moment de la journée ou de la nuit. Quant au sérieux de la méthode, il y a encore à convaincre : seuls 36% des Français seulement considèrent que la téléconsultation a la même valeur qu'une consultation classique. Au final, ils ne sont que 52% à se dire prêts aujourd'hui à y recourir. Des chiffres à prendre toutefois avec optimisme puisque le sondage révèle aussi que l'image de la téléconsultation reste bonne. Jugée « pratique » et « rapide », elle est pour 81% des Français jugée efficace pour permettre aux personnes de consulter un médecin plus facilement et pour 73% des sondés utile pour lutter contre les déserts médicaux. Alors pour en savoir plus, rendez-vous sur le site ameli.fr.

A lire également

Vous n'arrivez plus à vous concentrer, devant votre ordinateur ? Faites une sortie au vert !
Vous le savez, lutter contre les réfractaires à la vaccination est l'un de mes chevaux de bataille et je me suis déjà épanché à ce sujet dans cette newsletter. Aujourd'hui, je suis plutôt content d'avoir mené ce combat.
Il n'est jamais trop tôt pour prendre de bonnes habitudes : les comportements favorables à la santé adoptés dès le plus jeune âge conditionnent en partie ceux qui seront adoptés au cours de la vie.
S'il est communément admis que l'argent ne fait pas le bonheur, restait à savoir ce qui nous permettait d'être heureux de manière plus sûre.... Et d'après des chercheurs des universités de Yale et d'Oxford, c'est le sport.