Rechercher
en ce moment

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
broncho

La bronchiolite est de retour !

C'est la hantise des parents : la bronchiolite est de retour ! Partout en France ou presque puisque qu'au 6 décembre seule la Corse n'était pas encore touchée.

La bronchiolite est une maladie respiratoire fréquente chez les nourrissons et les enfants de moins de 2 ans. Chaque année, 450 000 bébés environ seraient victimes chaque année du virus respiratoire syncytial (VRS), qui touche les petites bronches (les bronchioles). Très contagieuse, l'infection provoque une obstruction des petites bronches, les bronchioles, par du mucus, ce qui provoque les difficultés respiratoires.

Comment la reconnaître ? La maladie commence par un rhume et l'enfant tousse un peu. Les écoulements nasaux deviennent importants et une toux sèche prend le dessus et devient plus fréquente. Les bronches se mettent alors à siffler, la respiration est difficile et rapide. L'enfant touché peut avoir de la fièvre et avoir du mal à dormir, à boire et à manger.

Il est conseillé de se rendre directement aux urgences si :

- L'enfant est âgé de moins de six mois

- S'il est né prématuré et qu'il a moins de trois mois

- S'il souffre d'une maladie respiratoire ou cardiaque déjà identifiée

- S'il boit moins de la moitié de ses biberons à 3 repas consécutifs ou s'il vomit systématiquement,

- S'il dort en permanence ou au contraire pleure de manière inhabituelle sans pouvoir s'endormir.

Dans les autres cas, elle est généralement considérée comme une maladie bénigne. Elle ne se traite pas et guérit spontanément en 5 à 10 jours. La toux peut persister 2 à 4 semaines.

Mais on peut néanmoins atténuer les symptômes et éviter les complications par des gestes simples.

1. Pensez d'abord à lui déboucher le nez très régulièrement et à traiter la fièvre (au paracétamol).

2. Vérifiez qu'il ne se déshydrate pas (vomissements).

3. Pour désencombrer les voies aériennes, la kiné respiratoire a ses adeptes dans le corps médical. Sachez toutefois que de nombreuses études ont démontré son inefficacité dans le traitement de la maladie. Elle soulagera, tout au plus.

4. Adoptez des mesures d'hygiène nécessaires (lavage de main, masque, etc.)

En l'absence d'amélioration, n'hésitez pas à consulter.

A lire également

Depuis plus de 20 ans que j'ai le plaisir et la responsabilité de vous prodiguer de bons conseils dans les médias, à l'heure des traditionnels vœux de début d'année, mon discours n'a pas changé : prenez soin de vous et faites attention à votre santé.
Et si on profitait de 2019 pour faire chuter de 40% les cancers en France ? C'est en tout le vœu de l'Institut National du Cancer (INCa).
On le sait, de nombreuses études ont déjà démontré les bienfaits de la présence d'un animal pour diminuer le stress ou l'hypertension, pour ne citer qu'elles.
L'hiver est bel et bien arrivé. Et les virus qui l'accompagnent aussi : la grippe qui touche chaque année entre 2 à 6 millions de personnes ou encore la bronchiolite qui concerne 30% des enfants de moins de deux ans par an.