Rechercher
en ce moment

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

L'addiction au jeu vidéo, nouvelle maladie mentale

« Cette fois, je l'aurai »... quitte à y passer des heures. C'est ce que se disent sans doute un jeune sur six (14-24 ans) passant aujourd'hui plus de cinq heures par jour aux jeux vidéo et 7 % plus de huit heures.

« Ce n'est pas bien grave, il s'amuse » - et, accessoirement, il nous laisse tranquille - pensez-vous ?

Vous devriez peut-être vous inquiéter outre mesure car l'OMS vient de reconnaître, le 18 juin dernier, certains de ces comportements excessifs comme une maladie mentale, au sens médical du terme. Une addiction donc, dès que cette attitude « entraîne une altération non négligeable des activités personnelles, familiales, sociales, éducatives, professionnelles ou d'autres domaines importants du fonctionnement », sur une période d'au moins un an.

Sans oublier une détérioration de la santé (perte de sommeil et d'appétit...) Et c'est justement sur ce dernier point que la reconnaissance d'une addiction aux jeux vidéo est salutaire puisqu'elle permettra désormais un encadrement et une prise en charge spécifiques, le remboursement de médicaments, le déblocage de fonds pour la recherche, la sensibilisation au phénomène...

Dans tous les cas, c'est à vous de poser des limites avant que ces parties de plaisir ne transforment sa vie en enfer.

A lire également

Disponible chez les marchands de journaux depuis le mercredi 12 décembre, "Dr Good - C'est bon" est mon nouveau magazine trimestriel sur le thème de la nutrition et de la santé.
Nous vous en avions parlé ici en novembre. La consultation lancée par le ministère de la Santé auprès des Français sur le thème « Comment aider nos seniors » est désormais close depuis le 5 décembre.
C'est la hantise des parents : la bronchiolite est de retour ! Partout en France ou presque puisque qu'au 6 décembre seule la Corse n'était pas encore touchée.
La troisième opération #MoisSansTabac, lancée en octobre 2018 a fait un... tabac, avec une progression de 54% de participants par rapport à l'édition 2017.