Notre nouveau site Dr Good arrive bientôt !

Mais n'oubliez pas de vous inscrire à notre newsletter qui dès le mois de novembre vous proposera des conseils pour vivre mieux plus longtemps.

S'inscrire
home

Fruits défendus...

En été, rien de tel qu'un bon jus de fruits pour se désaltérer et faire du bien à sa ligne. D'autant plus qu'on nous rabâche à longueur de journée qu'il faut manger cinq fruits et légumes par jour.

Alors les Français se ruent sur les jus, nectars et autres smoothies sans compter (22 litres par an et par personne). Plus sain, plus bio, plus frais... un bon réflexe ? Pas sûr ! Selon une vaste enquête estivale du magazine 60 millions de consommateurs, de nombreux jus de fruits contiendraient autant de sucres (fructose, glucose, saccharose), voire même plus, que des sodas de type cola ! Soit plus de 25 grammes, soit la dose quotidienne recommandée par l'Organisation mondiale de la santé. Nous ne citerons pas les marques, mais les plus importantes sont pointées du doigt.

Pour éviter quelques mauvaises surprises sur la balance ou pour les diabétiques, sachez que le jus se rapprochant le plus du naturel porte la mention « pur jus de fruits » ou « 100% pur jus ». Aucune adjonction n'est autorisée.

Les jus ABC (à base de concentré) sont eux élaborés à partir de jus congelés. On retire leur eau pour les alléger et payer moins de frais de transport.

Une fois à destination, le jus est reconstitué en rajoutant de l'eau en quantité équivalente à celle extraite. On peut leur ajouter du sucre - et on ne s'en prive pas - avec « mention obligatoire » sur le packaging.

Enfin, les nectars sont un mélange de jus et/ou de purées de fruits en général pulpeux et épais (banane, abricot, pêche, à plus de 25 % ou 50 % selon les espèces), d'eau et de sucre. Ce seraient les plus sucrés. Et encore, je ne vous parle pas des teneurs en sel dans certains jus de légumes, eux aussi dans le collimateur de l'enquête de consommation.

Alors, comme les fabricants ne font volontairement rien pour vous informer, lisez bien les étiquettes avant de vous jeter dessus. Et si vous le pouvez, rien ne vaudra un bon vrai jus pressé par vos soins.

A lire également

Le plastique ce n'est pas que pour emballer les aliments, il est aussi dedans... Et nous en avalons quotidiennement des quantités préoccupantes.
Chaque année, c'est la même histoire. Votre trousse à pharmacie déborde, et pourtant, vous n'avez jamais ce qu'il vous faut pour faire face aux petits pépins.
Comment gâcher le départ en vacances dans la voiture familiale ? Avec un mal des transports carabiné, évidemment.
Quel impact ont eu 20 ans d'usage d'Internet sur nos capacités cognitives et nos interactions avec autrui ? C'est ce qu'a voulu savoir une équipe de chercheurs internationale, qui publie ses résultats dans la revue World Psychiatry.