Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

Fruits défendus...

En été, rien de tel qu'un bon jus de fruits pour se désaltérer et faire du bien à sa ligne. D'autant plus qu'on nous rabâche à longueur de journée qu'il faut manger cinq fruits et légumes par jour.

Alors les Français se ruent sur les jus, nectars et autres smoothies sans compter (22 litres par an et par personne). Plus sain, plus bio, plus frais... un bon réflexe ? Pas sûr ! Selon une vaste enquête estivale du magazine 60 millions de consommateurs, de nombreux jus de fruits contiendraient autant de sucres (fructose, glucose, saccharose), voire même plus, que des sodas de type cola ! Soit plus de 25 grammes, soit la dose quotidienne recommandée par l'Organisation mondiale de la santé. Nous ne citerons pas les marques, mais les plus importantes sont pointées du doigt.

Pour éviter quelques mauvaises surprises sur la balance ou pour les diabétiques, sachez que le jus se rapprochant le plus du naturel porte la mention « pur jus de fruits » ou « 100% pur jus ». Aucune adjonction n'est autorisée.

Les jus ABC (à base de concentré) sont eux élaborés à partir de jus congelés. On retire leur eau pour les alléger et payer moins de frais de transport.

Une fois à destination, le jus est reconstitué en rajoutant de l'eau en quantité équivalente à celle extraite. On peut leur ajouter du sucre - et on ne s'en prive pas - avec « mention obligatoire » sur le packaging.

Enfin, les nectars sont un mélange de jus et/ou de purées de fruits en général pulpeux et épais (banane, abricot, pêche, à plus de 25 % ou 50 % selon les espèces), d'eau et de sucre. Ce seraient les plus sucrés. Et encore, je ne vous parle pas des teneurs en sel dans certains jus de légumes, eux aussi dans le collimateur de l'enquête de consommation.

Alors, comme les fabricants ne font volontairement rien pour vous informer, lisez bien les étiquettes avant de vous jeter dessus. Et si vous le pouvez, rien ne vaudra un bon vrai jus pressé par vos soins.

A lire également

Et si nos téléphones mobiles ou autres appareils audio étaient bientôt équipés d'un limitateur de volume ?
En 2019, une large majorité des Français n'ignorent plus que le tabac représente un facteur de risque majeur de maladies, à commencer par le cancer.
Se soigner tout seul c'est parfois bien, encore faut-il s'y retrouver parmi les nombreux produits en vente libre. Voici nos conseils pour prévenir et soigner les maux de gorge.
Depuis le 15 septembre 2018, la téléconsultation, système qui met en relation à distance un patient et un médecin généraliste ou spécialiste, peut être remboursée par la Sécurité sociale sous certaines conditions.