Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
voeux michel

... Et surtout, la santé !

Depuis plus de 20 ans que j'ai le plaisir et la responsabilité de vous prodiguer de bons conseils dans les médias, à l'heure des traditionnels vœux de début d'année, mon discours n'a pas changé : prenez soin de vous et faites attention à votre santé.

Et j'ai toujours l'espoir chevillé au corps que mes arguments inlassablement répétés ici, dans Dr Good, ou ailleurs, sur RTL ou sur les chaînes de France Télévisions, auront un impact sur vous.

Car en 20 ans, nos connaissances médicales ont évolué et le mot prévention est entré dans les consciences. Alors, je vous l'ai déjà dit, mais je vais vous le répéter : 70 % de notre vie, de notre longévité, de nos maladies, de notre bien être dépendent de nos habitudes, de notre mode de vie.

Autrement dit, nous pouvons être maîtres de notre santé. A 70%. Et c'est déjà énorme. Alors si je n'ai qu'un vœu à formuler pour 2019 : prenez conscience que de petites modifications dans votre vie quotidienne, c'est un énorme pas vers une meilleure santé, vers une santé maîtrisée. C'est exactement ce que je vous souhaite et c'est le message que je continuerai à vous faire passer en 2019... Bonne année !

A lire également

Le plastique ce n'est pas que pour emballer les aliments, il est aussi dedans... Et nous en avalons quotidiennement des quantités préoccupantes.
Chaque année, c'est la même histoire. Votre trousse à pharmacie déborde, et pourtant, vous n'avez jamais ce qu'il vous faut pour faire face aux petits pépins.
Comment gâcher le départ en vacances dans la voiture familiale ? Avec un mal des transports carabiné, évidemment.
Quel impact ont eu 20 ans d'usage d'Internet sur nos capacités cognitives et nos interactions avec autrui ? C'est ce qu'a voulu savoir une équipe de chercheurs internationale, qui publie ses résultats dans la revue World Psychiatry.