Rechercher
en ce moment

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

Dents : Le mercure plombé

Cela faisait 150 ans que ça durait. 150 ans que le mercure s'incruste dans nos dents. 

150 ans que les dentistes utilisaient du mercure mélangé avec une poudre composée d'argent, de cuivre, d'étain et de zinc pour former des amalgames destinés à combler les trous laissés par nos caries, les fameux « plombages ».

Eh bien, l'Europe est en passe de mettre fin à l'utilisation du mercure dont on connait pourtant la toxicité pour l'organisme depuis des années malgré quelques vertus antibactériennes. En effet, depuis le 1er juillet, un règlement européen interdit l'utilisation de ce dispositif pour les femmes enceintes ou allaitantes et les mineurs de moins de 15 ans. Sauf "si le praticien de l'art dentaire le juge strictement nécessaire en raison des besoins médicaux spécifiques du patient", précise le texte.

Reste maintenant à complètement interdire le mercure en dentisterie. Ce serait pour 2030 espère-t-on dans les instances européennes.

A lire également

Disponible chez les marchands de journaux depuis le mercredi 12 décembre, "Dr Good - C'est bon" est mon nouveau magazine trimestriel sur le thème de la nutrition et de la santé.
Nous vous en avions parlé ici en novembre. La consultation lancée par le ministère de la Santé auprès des Français sur le thème « Comment aider nos seniors » est désormais close depuis le 5 décembre.
C'est la hantise des parents : la bronchiolite est de retour ! Partout en France ou presque puisque qu'au 6 décembre seule la Corse n'était pas encore touchée.
La troisième opération #MoisSansTabac, lancée en octobre 2018 a fait un... tabac, avec une progression de 54% de participants par rapport à l'édition 2017.