Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

Cancers de la peau : coup de soleil sur la prévention

Bonne nouvelle sous le soleil pour la prévention des cancers de la peau : selon le dernier baromètre cancer publié cet été par Santé publique France, 90 % des Français savent aujourd'hui que les expositions au soleil en sont une cause probable et qu'elles font vieillir prématurément la peau.

Mais, paradoxalement, ce n'est pas pour autant qu'ils se protègent. Seuls 14 % mettent de la crème toutes les deux heures, seuls 27 % évitent de s'exposer aux heures les plus ensoleillées entre 12h et 16h et 41 % portent des lunettes de soleil. Quant au phénomène « coup de soleil », on tombe dans l'absurde : près d'un Français sur deux estime que « si les coups de soleil de l'enfance sont bien soignés, ils sont sans conséquence à l'âge adulte » et un quart pense que faire des UV artificiels avant les vacances « permet de préparer la peau pour se protéger des coups de soleil », alors que c'est bien sûr totalement faux. Un coup de soleil augmente toujours le risque de cancer de la peau !

Un motif de satisfaction tout de même, les parents sont plutôt attentifs à la protection de leurs enfants : plus de la moitié des parents d'enfants de moins de 15 ans et 70 % des parents d'enfants de moins de 4 ans déclarent les protéger par de la crème solaire, un t‑shirt et un chapeau.

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.