Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
Home

Cancer du sein : les femmes mal informées ?

75% des femmes se sentent concernées par le cancer du sein, quel que soit leur âge, mais seules 13% se déclarent « très bien » informées. C'est le constat inquiétant d'un sondage Harris Interactive réalisé fin juin 2018.

Ce n'est pourtant pas faute de vous en parler régulièrement dans le « Mag de la santé », à la radio ou dans « Dr Good ».

Toujours selon ce sondage, ce déficit d'information est particulièrement important chez les plus jeunes : 40% des 18-34 ans s'avouant aujourd'hui mal informées. Pourtant 7% des femmes touchées ont moins de 40 ans. En fixant également à seulement 68% les chances de rémission à 5 ans en cas de dépistage précoce, les Françaises sous-estiment la probabilité de survie qui est en réalité de 87% tous types confondus et qui peut monter jusqu'à 95% si l'on s'y prend à temps !

L'étude marque également un certain déni concernant les facteurs de risque. Si les femmes reconnaissent bien les facteurs innés à chaque personne et les risques liés au tabac et aux traitements hormonaux, elles ont des difficultés à considérer l'alcool, le manque d'activité physique ou encore le surpoids comme des facteurs de risque. Alors, mesdemoiselles, mesdames, si ça n'est pas le cas, mettez-vous à la page car le cancer du sein touche une femme sur huit, 75% des cas se déclarent après l'âge de 50 ans et provoquent 11 900 décès annuels.

A lire également

On savait déjà que marcher suffisamment (10 000 pas par jour, selon les recommandations de l'OMS) était bon pour notre santé, et donc notre espérance de vie. Mais selon une récente étude menée au Royaume-Uni par des chercheurs du Leicester Biomedical Research Centre, le rythme aurait aussi son...
Les scientifiques et les médecins n'ont jamais réussi à tomber d'accord sur le cas de "fous de la manette". Mais le "gaming disorder", c'est à dire la pratique excessive et déraisonnable du jeu vidéo, vient pourtant d'être reconnu comme un véritable trouble par l'organisation...
Meilleur pour la santé, le bio ? Pas toujours à en croire la revue 60 Millions de consommateurs qui analysé la composition de 130 produits bio dans son dernier hors-série.
Soupes déshydratées, nuggets de poulet ou de poisson, céréales de petit déjeuner ... les aliments dits "ultra-transformés" forment une famille très hétérogène. Mais ils ont pour point commun de contenir des ingrédients que je vous mets au défi de trouver dans votre cuisine...