Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
80kmh

80 km/h : attention au dérapage

En décembre 2017, Edouard Philippe annonçait la mise en place pour le 1er juillet 2018 et pour deux ans la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes nationales : « Il y a un moment où il faut savoir en politique prendre des décisions qui sont impopulaires quand on pense qu'elles sont bonnes pour le pays », disait alors le Premier ministre, remettant la politique à la place qu'elle doit être : au service de l'intérêt général des Français, et ici de leur sécurité.

J'avais applaudi des deux mains et ça a marché : avec 3 176 morts sur les onze premiers mois de l'année 2018, cela faisait 193 tués de moins qu'en novembre 2017. Cela devrait permettre d'atteindre un niveau proche du plus bas historique de 2013 (3 427 tués).

Mais six mois plus tard, alors que la France gronde depuis trois mois dans les rues et sur les ronds-points, Emmanuel Macron a passé la marche arrière : « au fond, l'objectif c'est de réduire le nombre de morts sur les routes. Il y a des propositions qui ont été faites par le gouvernement. Est-ce qu'on peut faire quelque chose qui soit mieux accepté et plus intelligent ?». Sans doute, oui.

En une petite phrase, le Président a dévalorisé ses équipes et spécialistes de la question, fragilisé la mesure et ses premiers résultats pourtant encourageants. De plus, il a rouvert une porte qu'il avait pourtant courageusement fermée aux lobbyistes de tous poils - qui n'ont d'ailleurs pas mis une seconde à glisser leur pouvoir de nuisance dans la brèche.

Alors M. Le Président, puisque l'on parle d'intelligence, la bonne décision serait de poursuivre cette expérimentation des 80 km/h, sans compromis et pendant les deux ans que vous lui aviez accordée. Le temps d'en faire un bilan comptable mais aussi le temps d'observer l'évolution du comportement des Français qui a besoin de plus de six mois pour changer radicalement. Ne pas s'y tenir décrédibiliserait votre engagement auprès des Français que vous avez pourtant le devoir de protéger.

A lire également

Et si nos téléphones mobiles ou autres appareils audio étaient bientôt équipés d'un limitateur de volume ?
En 2019, une large majorité des Français n'ignorent plus que le tabac représente un facteur de risque majeur de maladies, à commencer par le cancer.
Se soigner tout seul c'est parfois bien, encore faut-il s'y retrouver parmi les nombreux produits en vente libre. Voici nos conseils pour prévenir et soigner les maux de gorge.
Depuis le 15 septembre 2018, la téléconsultation, système qui met en relation à distance un patient et un médecin généraliste ou spécialiste, peut être remboursée par la Sécurité sociale sous certaines conditions.