Rechercher
en ce moment

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

5 conseils pour passer un «mois sans tabac»

Et si vous vous lanciez le pari d'arrêter de fumer avec le soutien de l'opération « Mois sans tabac » qui reprend le 1er novembre ? Dr Good vous donne quelques petites astuces pour en prendre le chemin.

1-A la maison ou sur votre bureau, débarrassez de votre champ visuel cigarettes, cendriers, briquets, bref, tout ce qui peut faire penser au tabac.

2-Ecrivez sur un papier la liste des inconvénients du tabac et des bénéfices d'arrêter. Ecrire renforce l'incrustation dans la mémoire. Or on sait bien qu'une forte part psychologique est liée à l'arrêt du tabac.

3-Variez vos habitudes, changez de routine et évitez les lieux où vous avez l'habitude de fumer et les lieux où l'on fume. Allez-vous promener, déjeunez à l'intérieur d'un restaurant plutôt qu'en terrasse et quittez les lieux immédiatement après le repas, changez de parcours pour aller travailler...

4-Prévoyez une diversion quand le pic « d'urgence de fumer » apparaîtra : buvez de l'eau, emportez des fruits avec vous, mâchez un chewing-gum (sans sucres), lavez-vous les mains... La forte envie de fumer disparaîtra dans les 5 minutes.

5-Et si tout cela parait insurmontable malgré votre volonté d'arrêter, allez consulter un médecin qui vous renseignera sur les bons substituts nicotiniques à utiliser.

A lire également

L'hiver approche à grands pas. Avec son lot de microbes, d'infections diverses et de perte d'énergie. Alors comme on le voit venir, autant commencer à se protéger un peu. En débutant par exemple une cure - naturelle bien sûr - de vitamine C.
Voilà 14 ans qu'on avait lancé l'idée du dossier médical partagé. Aujourd'hui enfin, il est généralisé à tous les Français !
Faute de données encore suffisantes, aucune étude scientifique ne prouve aujourd'hui catégoriquement la nocivité de la cigarette électronique. En attendant, l'AP-HP a décidé d'en évaluer au moins l'efficacité dans l'aide au sevrage tabagique comparée à la prise de médicaments.
Une grande consultation nationale sur la prise en charge de nos aînés est proposé par le Ministère de la Santé. Participez !