Rechercher
en ce moment

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
home

4 priorités pour aider les séniors

Nous vous en avions parlé ici en novembre. La consultation lancée par le ministère de la Santé auprès des Français sur le thème « Comment aider nos seniors » est désormais close depuis le 5 décembre.

Et les résultats sont au niveau de l'ampleur de la démarche : 414 000 participants ont posté 18 000 propositions et près de 1,7 million de votes ont été enregistrés. Parmi eux, les seniors (+ de 65 ans) n'ont pas été les seuls à donner leur avis (26% des participants) puisque les jeunes de 16 à 24 ans ont représenté 23% des participants. Une participation massive et intergénérationnelle donc, qui a distingué dans ses propositions quatre priorités :

1/ Améliorer les conditions de travail et de vie des professionnels et des proches aidants

Cette idée met en avant la revalorisation salariale, le renforcement d'effectifs, la formation, et demande un meilleur accompagnement des aidants (avantages fiscaux, aides à l'aménagement des logements, reconnaissance statutaire.)

2/ Accroître la qualité et la variété de l'offre de lieux de vie

Les Français militent pour renforcer le maintien à domicile et améliorer la qualité et l'accueil des personnes âgées en établissements (augmentation du nombre de personnels soignants, unités à taille humaine, dispositif d'écoute renforcé..).

3/ Réduire le coût de la prise en charge de la perte d'autonomie en établissements et à domicile

La dimension économique et financière est très présente dans les résultats. Trois priorités se détachent clairement : une plus forte intervention de l'Etat, une meilleure régulation des prix et des avantages fiscaux.

4/ Renforcer l'accès à santé pour les personnes âgées

Les citoyens proposent notamment une meilleure présence des professionnels directement au domicile, une adaptation du système hospitalier, des outils de contrôle et de prévention de la santé.

A lire également

Depuis plus de 20 ans que j'ai le plaisir et la responsabilité de vous prodiguer de bons conseils dans les médias, à l'heure des traditionnels vœux de début d'année, mon discours n'a pas changé : prenez soin de vous et faites attention à votre santé.
Et si on profitait de 2019 pour faire chuter de 40% les cancers en France ? C'est en tout le vœu de l'Institut National du Cancer (INCa).
On le sait, de nombreuses études ont déjà démontré les bienfaits de la présence d'un animal pour diminuer le stress ou l'hypertension, pour ne citer qu'elles.
L'hiver est bel et bien arrivé. Et les virus qui l'accompagnent aussi : la grippe qui touche chaque année entre 2 à 6 millions de personnes ou encore la bronchiolite qui concerne 30% des enfants de moins de deux ans par an.