Rechercher

La GoodLetter de Michel Cymes, votre nouvelle newsletter bien-être et santé, tous les 15 jours !

"Des infos santé, des envies, des découvertes, des coups de gueule et toujours des conseils… avec le ton décomplexé, sans tabou et proche de vous qui m’est familier. La GoodLetter, c’est tout cela et plus encore. Une autre façon de prendre soin de soi."

Rejoignez-moi !
logo

12 millions de personnes concernées par la vaccination anti-grippe

Vous avez reçu début octobre votre bon de prise en charge pour une vaccination anti-grippale. La campagne se poursuit jusqu'au 31 janvier 2019. Largement le temps donc d'aller effectuer cet acte qui reste le moyen de prévention le plus efficace.

La grippe saisonnière touche 2 à 6 millions de Français chaque hiver. L'an dernier, selon les chiffres publiés par Santé Publique France le pays a connu 4 mois d'épidémie, 75 467 passages aux urgences dont près de 10 000 hospitalisations et près de 13 000 décès attribuables à la grippe et à ses complications. Alors que seuls 45% des personnes à risque sont vaccinés.La campagne vise les populations les plus exposées aux risques de complications graves en cas de grippe, à savoir, particulièrement : les personnes de plus de 65 ans ou atteintes de certaines maladies chroniques, les personnes obèses, les femmes enceintes et l'entourage de nourrissons de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque de grippe grave.Toutes les personnes majeures, éligibles à la vaccination, peuvent retirer leur vaccin à la pharmacie sur présentation de leur bon de prise en charge et se faire vacciner gratuitement par le professionnel de leur choix : infirmier, médecin, sage-femme (pour les femmes enceintes et l'entourage du nourrisson) et, dans 4 régions expérimentatrices (Auvergne-Rhône-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Hauts-de-France), par un pharmacien. La prescription préalable du médecin reste en revanche nécessaire pour les patients de moins de 18 ans.

A lire également

Nos amis à quatre pattes, mais aussi les oiseaux, ont bien des vertus quand il s'agit de traiter notre santé physique ou mentale.
On le sait, la consommation de boissons sucrées (avec sucres ajoutés), de jus à base de fruit, de boissons énergétiques et énergisantes et bien sûr les sodas peut avoir un impact sur notre santé : prise de poids, risque de diabète de type 2, hypertension artérielle, infarctus... La liste...
Alors que la Haute Autorité de Santé saisie par le ministère de la santé pour "évaluer le bien-fondé du remboursement des médicaments homéopathiques" doit rendre un avis en juin prochain, les Académies nationales de médecine et de pharmacie dénoncent leur inefficacité.
La gestion de l'affaire des 59 cas révélés de lymphome anaplasique à grandes cellules (LAGC) dus à des prothèses mammaires s'accélère.